Concept et +
Clic !

Concept

ED c'est quoi ? Un forum RP oui, mais pas seulement.

C'est un forum sans prise de tête ou le jeu et le partage doivent primer dans le respect de l'IRL de chacun.
Mais c'est aussi un forum pensé pour ces membres ... Par ces membres. Pourquoi ?
Simplement parce que VOUS êtes la clef de notre évolution. Sur ED, ce sont vos histoires, vos choix et nos partages qui feront avancer l'intrigue.
Bien sûre, nous vous réservons des surprises, mais nous ne sommes pas maître de leur révélation, ce sont vos periginations dans notre monde qui obligeront le staff à réagir et vous dévoiler ses secrets.

Mais ce n'est pas tout, sur ED vous êtes libre ...
Libre de créer vos personnage au grès de vos envies. Libre de créer votre propre espace de jeu et surtout, de le rendre interactif et libre de choisir qui ou ce que vous incarnerez. En effet, ici, les races jouables sont en constante évolutions, en fonction de vos envies.
Il ne tiens qu'à vous de proposer une race, selon vos envies et si vous avez besoin d'une référence, et bien, allez donc jeter un oeil par ici :

Dol Celeb

At This Moment

Rumor's box


Pseudo — Rumeur 1.
Pseudo — Rumeur 2.
Pseudo — Rumeur 3.
Envoyer une rumeur



Pour nous faire connaître !


/!\ Pensez à signaler vos Rp clos : ici !/!\

Find your Place

Weather

1 mois RP = 3 mois IRL.
/!\Penser à dater vos RP /!\
Nous sommes au :

Eté 2301

(Fin Mai - Fin Aout)
Néo-Génesis :
Moyenne des températures entre 30°C et 35°C
Le Soleil est de retour sur la cité, le ciel est bleu et la chaleur est parfois écrasante. La pluie est rare, mais la cités'en accomode.
Autres Cités :
Moyenne des températures entre 30°C et 35°C à Naturalis et Seishin.
Entre 35°C et 40°C à Mao de Deus.

Music is Life


©linus pour Epicode
Black Out
Bon à Savoir :

Effectifs :
WGFP : XX Divinités ▲ 02 Créatures ▲ XX Mutants ▲ 02 Amplifiés ▲ XX Humains ▲ XX Androïdes

WLFC : 01 Divinité ▲ XX Créatures ▲ XX Mutants ▲ XX Amplifiés ▲ XX Humains ▲ XX Androïdes

WMFD : XX Divinités ▲ XX Créatures ▲ XX Mutants ▲ XX Amplifiés ▲ XX Humains ▲ XX Androïdes

MOB : 01 Divinité ▲ 07 Créatures ▲ 01 Mutant ▲ XX Amplifiés ▲ 01 Humain ▲ XX Androïdes

IKN : XX Divinités ▲ XX Créatures ▲ 02 Mutants ▲ XX Amplifiés ▲ 03 Humains ▲ XX Androïdes

Voir les Camps et Espèces
Influence :
WGFP :

WLFC :

WMFD :

MOB :

IKN :

Quésaco ?


Demandes :

Demande de RP :
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
Ma recherche ici ?
Demande de Liens :
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
Ma recherche ici ?
Eternal Drowsiness
Post-apo • SF-Fantastique ▲ +16 • Lime • Yuri • Yaoï • Seinen (sous hide) ▲ Pas de contraintes RP
Si vous voulez connaître nos secrets, il vous faudra oser passer votre curseur sur tout ce qui bouge (particulièrement vos deux guide sur la bannière) !



 

Créatrice du Soleil, dissimulé dans une ombre ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Registres :: Registres de recensement :: Registres Classés :: My Only Boss
MessageSujet: Créatrice du Soleil, dissimulé dans une ombre ... Lun 11 Juil 2016 - 21:48

Amaterasu
Feat Katen Kyokotsu (Bleach) - Amaterasu (Smite)
Yamiko - Ohana - Okami ¤ Biblique ¤ Divnité Païenne ¤ MOB ¤ Pan sexuelle ¤ Compliquée

Carte d'Identité
Pour aller plus loin
Situation

Métier :  Actuellement ? Je me contente de brasser de l'argent du haut d'une grande tour dans le quartier des finances. Touche à tout, légale ou pas, tant que ça rapporte et donne de l'importance à mon nom et surtout, que j'y trouve un certain divertissement, ça me va.

Placement Social : Haut, évidement. Le temps m'a permis d'amasser une fortune non négligeable et j'en profite éhontément selon certain, pas assez selon moi.

Résidence : District Est, une villa privée, clinquante, voyante ... Inaccessible, un peu à mon image.

Cité de Naissance : J'ai fait naître les cités... Je ne suis pas née sur votre terre souillée, j'ai contribué à la créer et celle que je chérie le plus m'est aujourd'hui inaccessible.


Qu'en Pensez-vous

Androïdes : Pour l'instant, je leur trouve une certaine utilité, mais ils sont dangereux dans leur évolution.

Amplifiés : Ils restent des Humains, amélioré certes, mais des Humains quand même et comme les autres Humains, ils ont leur utilité.

Surnaturelle : Là immédiatement, si vous êtes pas trop idiots, vous aurez rapidement compris ma position rien qu'à l'entente de mon véritable nom. Évidement j'y crois, évidement, je sais qu'il n'a jamais disparu et évidement que je le soutien.


Derrière l'écran

Pseudo :  Divers, nombreux et variés !
Age : Hum... quelque chose comme un quart de siècle
Expérience RP : Une petite dizaine d'année
Où nous as-tu trouvé ? Bah, euh, j'suis un peu la créatrice :p
Un commentaire ? J'suis trop forte !

Physique

Yamiko est polymorphe, en conséquence, elle peut ressembler à tout le monde. Pourtant, quelques soit la forme qu'elle se choisit, souvent féminine, elle préfère un physique excentrique, qui se remarque. Pourtant, elle ne fait jamais preuve de mauvais goût, offrant aux yeux qui se posent sur elle des formes toujours généreuse et affriolante.

Il n'y a que deux chose qu'elle ne peut réellement maîtriser de son physique. La couleur de son œil, ou se même toutes celle du spectre et son unité. Ayant perdu l'autre alors qu'elle possédait son corps originel et face à une créature divine, elle ne peut le récupérer et cache la cavité de sa paupière irrémédiablement close, sous un cache oeil.
Aujourd'hui, elle occupe encore son corps d'origine, prisonnière de l'épée de son père, elle ne peut posséder aucun corps Humain. Généralement, elle choisit d'apparaître sous la forme d'une femme plantureuse, aux formes généreuse, dans la force de l'âge, entre 30 et 40 ans, à la peau lisse et laiteuse, aux cheveux violets, toujours relevé et vêtue de manière à allier confort moderne et traditions.


Caractère

Orgueilleuse ♦ Egocentrée ♦ Egoïste ♦ Lunatique ♦ Colérique ♦ Déterminée ♦ Butée ♦ Manipulatrice ♦ Sournoise ♦ Terriblement amère ♦ Rancunière ♦ Revancharde ♦ Patiente au delà du raisonnable ♦ Réfléchie ♦ Calculatrice ♦ Stratège ♦ Analyste ♦ Lucide ♦ Je m'en foutiste ♦ Désinvolte en ce qui concerne le monde ou plutôt... ses habitants ♦ Charmeuse ♦ Croqueuse ♦ Joueuse ♦ Possessive ♦ Jalouse ♦ Capricieuse ♦ Prête à tout ♦ Code d'honneur relatif ♦ Excentrique ♦ Mystérieuse ♦ Envoûtante ♦ Charismatique

Yamiko est donc une personne qu'il vaut mieux avoir comme amie que comme ennemis, puisqu'elle prend un malin plaisir à torturer ces derniers, plus encore si elle a du perdre une bataille face à eux, puisqu'elle est très mauvaise perdante et assez mauvaise joueuse, n'hésitant pas à tricher, fine stratège qu'elle est, pour gagner.

La générosité n'est pas l'une de ses qualités, en revanche, être assez paradoxale, elle ne refusera jamais son aide ou le peu de bienveillance dont elle est capable aujourd'hui, à ceux priant son nom, si peu qu'elle puisse les atteindre. Elle leur offrira protection et richesse, amour et réussite, si c'est ce qu'ils demandent.



Suite


Carte d'Identité
Pour aller plus loin
Pouvoirs/Capacités

¤ Maîtrise du Feu
¤ Maîtrise de la Lumière Solaire
¤ Polymorphie (humaine et animale)
¤ Télékinésie
¤ Télépathie
¤ Création du jour : Yamiko à la capacité de faire lever le Soleil en pleine nuit
¤ Tisseuse de vie : Yamiko est capable de créer et donner la vie aux créatures de son choix, elle créa notamment la célèbre kitsune Tamamo et la non mois célèbre impératrice Himiko.
¤ Kuromatsu Shinjuu : Yamiko à la capacité de répercuté sur l'ennemis les blessure qu'il lui aura infligée
¤ Miroir de l'âme : Yamiko possède un miroir qu'elle est la seule à pouvoir utiliser et qui est capable de révéler l'âme des démons ou des anges et les bannir, les juges ou les purifier
¤ Kusanagi-no-tsurugi : Epée divine capable de tout faucher sur son passage, elle est aujourd'hui sa prison


Faiblesses

Les Ténèbres sont sa faiblesse, elle perds de sa puissante lorsqu'elle y est exposée.
Enfermée dans son épée, sa puissance est réduite de moitié, elle ne peut plus faire lever le soleil que quelques minutes. Elle a de fait moins d'influence sur l'astre du jour et ne peut utiliser les pouvoirs de l'épée.
Elle n'a plus son miroir en sa possession.



Histoire

"Amaterasu est, dans le shintoïsme, la déesse du Soleil. Selon cette religion, tous les empereurs japonais l'auraient comme ancêtre. Elle aurait introduit la riziculture, la culture du blé et les vers à soie. Elle figurait sur le drapeau japonais sous l'apparence du disque solaire, accompagné ou non de ses rayons.

On accole parfois à son nom le qualificatif ōkami ou ōmikami signifiant « grande déesse ». Elle est aussi appelée "Amaterasu-Sume-Okami", littéralement Grand Kami Impérial Illuminant le Ciel, signifiant son lien avec les Empereurs du Japon.

Elle est née de l'œil gauche de son père, Izanagi, quand il s'est purifié par ablution après son retour du pays des morts. Izanagi, éblouit par son éclat et sa beauté lui remit un collier de perle, le magatama de Yasakani et lui ordonna de diriger le Takamagahara, royaume des cieux.

Selon la légende, Amaterasu et son frère Susanoo, kami de la mer et du vent, étaient rivaux (selon d'autres interprétations, Susanoo était simplement doté d'un caractère taquin, qui combiné à sa tristesse d'avoir perdu sa mère, le rendait particulièrement pénible). Aussi, lorsqu'il lui rendit visite, il y eut un long contentieux, à la suite duquel Amaterasu s'enferma dans une caverne céleste (« Amano-Iwato »), cachant par la même occasion le soleil pendant une longue période. Pour persuader Amaterasu de sortir de cette grotte, les dieux organisèrent un banquet au cours duquel Uzume, la déesse de l'Aube, entama une danse. Intriguée par les rires et les louanges des Amatsukami, prétendant lui avoir trouvée une remplaçante, Amaterasu poussa légèrement le grand roc bloquant l'entrée de sa caverne, puis éblouie par le miroir dans lequel elle se vit pour la première fois, elle fut tirée en dehors de la caverne par le dieu de la force, Ame-no-Tajikarao la prenant par la main, tandis que les autres dieux bloquaient l'entrée avec du Shimenawa, une corde tressée sacrée.

En guise de punition, Amaterasu bannit Susanoo du royaume des cieux. Pour se racheter auprès de sa sœur, Susanoo lui offrit par la suite l'épée Kusanagi no tsurugi.

Dans le passé, il y eut de nombreuses spéculations parmi les théologiens et les autres, sur la nature exacte d'Amaterasu, à savoir si elle est le Soleil en tant qu'objet physique, la déité de la Lumière (ou de tous les soleils), le Mitama du Soleil ou une entité extérieure au soleil contrôlant celui-ci. Certaines théories la lient aussi à Himiko des légendes japonaises, la terrible Reine Tempête. "


"Tu plaisante ?? Et tu va te contenter de cette version ? Mon chou, tu es mignonne, mais bien trop naïve. C'est une version bien trop courte. Même pour un résumé. Après tout, je suis une déesse et puis, en plus d'être courte, cette version est erronée."

Poussant un soupir las, je m'étire, laissant les draps de soie glisser sur mon corps sans aucune pudeur. J'hésite entre la colère et le rire, prenant en pitié la créature qui me regarde avec cette air suspicieux accroché au visage. Les Mutants sont mignons, mais qu'est ce qu'ils peuvent être naïfs. Enfin, je suppose que je ne peux pas leur en vouloir, après tout, il ne sont que des Humains un peu améliorés par la magie. Ce qui leur confère un avantage certains sur les Amplifiés mais ne les élèves pas au dessus du rang d'insecte à mes yeux... M'enfin, celle-ci aura au moins rendu ma nuit un peu intéressante. Le meilleure moment étant toujours le petit matin ... C'est toujours au moment où je les renvoie qu'ils tentent de s'accrocher, faisant une scène, suppliant. Celle ci à fait preuve d'un peu d'originalité, venant à m'insulter. La pauvre fille a cru qu'elle pourrait partager avec moi un peu plus qu'une nuit. Elle a réussit à me mettre en colère et à la question "pour qui te tu te prend ?", je lui est répondu la vérité. Cette andouille n'a pas voulu me croire et puis, elle a été prise d'un doute et à voulu vérifier.

C'est fou comme le réseau de ShutterStock peut-être mal renseigné, on laisse n'importe qui écrire des encyclopédies de nos jours, c'est affligeant !

"Laisse moi y apporter quelques éclaircissements."

M'étirant de nouveau, je me redresse et prend appuis contre les oreillers dans mon dos, tirant le draps sur moi, je prend le temps de commander un petit déjeuner un peu plus copieux et fait signe à ma compagne de s'installer un peu plus confortablement.

"Ca pourrait être long et tu n'a plus le choix que de m'écouter, il ne fallait pas me provoquer."

Elle fronce les sourcils et je me contente de rire alors qu'elle semble se résoudre. De toute façon, elle n'a pas le choix ...

"Pour commencer, parlons des théories qui posent la question de ma nature. Suis-je le Soleil, ne suis-je que sa patronne ? Ne suis-je finalement qu'une représentation de la Lumière ? Un peu de tout ça à la fois, il faut l'avouer ! Oui, je suis bien née d'un père. Pas de son œil, même si j'ai moi même fait courir la rumeur. Pour le mystique tu vois ? Mais en réalité, il m'a plus crée que fait naître et je n'ai pas réellement de mère, du moins, pas au sens où tu l'entend et oui, je suis née assez belle, certainement en mémoire de la splendeur perdue de celle qui aurait du être ma mère, pour que mon père décide de me confier le royaume qu'il dirigeait avec elle avant sa chute."

Ma voix change un peu, elle se charge de mystère et une certaine tension tombe sur la pièce. Les frissons de mon interlocutrice ne m'échappent pas et je souris. Le sourire du chat qui joue avec une souris.

"Mais si je l'ai ébloui, si il m'a jugé digne de la fonction qu'il m'a confié, c'est bien parce que j'ai crée le Soleil. Ou du moins, j'ai contribué à sa création, à en faire l'astre du jour que vous connaissez aujourd'hui, puisque Tout, que je considérerais comme mon grand père pour te simplifier les choses et que tu appelle Dieu... Si seulement tu l'appelle encore, l'a fait naître. C'est moi et quelques autres de ses enfants ou petits enfants qui l'avons transformé. Je me suis effectivement approprié sa lumière et sa chaleur."

Tendant une main devant moi, je bouge légèrement mes doigts au bouts desquelles danse une luciole. Sa lumière devient de plus en plus forte et puis, dans une gerbe d'étincelle, elle se transforme en flammes que j’accueille au creux de ma main avant de l'étouffer simplement, riant de bon cœur devant l'air ahuri de mon auditoire.

"N'est pas l'air aussi surprise, ce n'est là qu'un tout petit échantillon de mes capacités. Ne me confond pas avec ceux de ton espèce ! Tu me vexerais et après m'avoir mise en colère, se serait assez mauvais pour ta santé."

Son petit air contrits et cet éclat de peur au fond de ses yeux que dissimule mal son sourire, me ravissent. Bientôt, elle sera encore plus fascinée qu'elle ne l'était avant que je lui fasse l'honneur de lui ouvrir ma couche.

"Mais revenons en à nos moutons si tu veux bien. Que disait la première phrase de ton ridicule article ?"

Elle tourne les yeux vers l'écran qui s'affiche au dessus de sa main, visiblement ravie d'avoir une distraction et j'échappe un petit rire devant ses mimiques.

"Amaterasu est, dans le shintoïsme, la déesse du Soleil. Selon cette religion, tous les empereurs japonais l'auraient comme ancêtre."

Fronçant les sourcil, je lève les yeux vers le plafond, réfléchissant, ou du moins, en donnant l'impression.

"Oh oui, il y a ça aussi, mais nous y reviendront. La suite, si tu veux bien chaton."

Sa voix reprend un peu plus assurée, je ne suis plus en colère et elle l'a sentie. Mais elle a très bien compris qu'elle doit se plier à la moindre de mes volontés pour que ma bonne humeur perdure. Brave petite ... Si seulement les hommes pouvaient me comprendre aussi rapidement ! Mais n'y pensons pas, ce n'est pas encore le moment.

"Elle aurait introduit la riziculture, la culture du blé et les vers à soie. Elle figurait sur le drapeau japonais sous l'apparence du disque solaire, accompagné ou non de ses rayons."

Pensive, alors que l'on nous apporte deux plateaux remplit de fruits, de pâtisseries, thé, café, chocolat, œufs, viande et autre douceurs appropriées pour un petit déjeuner copieux, je fixe une pomme que je viens de saisir.

"C'est un détails que j'avais oublié. Mais c'est vrai, j'ai appris à ceux de mon peuple comment survivre et ça passait, à cette époque, avant tout, par la nourriture."

Croquant dans la pomme en souriant, j'échappe un éclat de rire.

"Que veux tu, ma bonté me perdra ! Quant au drapeau ... Sais-tu c'est qu'est le Japon ?"

Elle agite la tête, de façon affirmative et je hausse un sourcil, un peu surprise, je suspend mon geste et la pomme n'atteint pas mes lèvres.

"Bien, biiien ! Tu me surprend chaton, ça te fait un nouveau bon point. Mais inutile de nous étendre, le Japon n'est plus ce qu'il est aujourd'hui et son drapeau à été oublié ... Passons à la suite. Que disait la légende sur Susanoo ?"


A l’énonciation de ce simple nom que je crache, mes doigts se serrent sur le fruits qui explose sous la pression, tirant un sursaut à mon adorable compagne alors que j'échappe un juron avant de soupirer.

"Selon la légende, Amaterasu et son frère Susanoo, kami de la mer et du vent, étaient rivaux (selon d'autres interprétations, Susanoo était simplement doté d'un caractère taquin, qui combiné à sa tristesse d'avoir perdu sa mère, le rendait particulièrement pénible). Aussi, lorsqu'..."

La tension dans la pièce se fait plus lourde, mon visage se ferme. J'ai décidé d'être expressive, que cette petite fille comprenne mon histoire, puisqu'elle à osé la remettre en doute. Je lève une mains et l'interrompt.

"Pénible ? Taquin ? Ecoute moi bien swettie, ce ... Cette chose n'est ni plus ni moins que le pire enfoiré que la création est jamais porté. A choisir entre lui et Lucifer, j'adopte le fils indigne et je jette aux flammes l'autre prétentieux, manipulateur, menteurs, couard ... Bref, je m'égare tu as compris ! Non Susanoo n'était pas taquin, Susanoo était jaloux, parce que j'ai pris une place qu'il convoitait. Comme si son pouvoir lui permettait de supporter la charge que notre père à fait peser sur mes épaules ... Idiot ! Quant à sa tristesse, laisse moi rire, il n'a pas plus connu l'amour maternel que moi, tout comme il n'en a pas souffert. La suite parle d'une mésentente et d'un caprice de la fragile Amaterasu ?"

Je relève les yeux sur la jeune fille qui tente un sourire. Visiblement, elle ne sait plus ou se mettre, mais j'ai capté toute son attention. Je peux lire dans ses yeux qu'elle m'écoutera jusqu'à la fin sans broncher.

"C'est une interprétation oui ..."

J'agite la main comme pour chasser une mouche, une moue boudeuse accroché au visage.

"Je ne suis pas capricieuse, je sais ce que je veux et je me débrouille à l'obtenir, c'est différent ! Quant à être fragile ... ha ! Qu'elle blague ! Si je me suis réfugié dans cette grotte, c'est bien parce que ce crétin à manqué d'atteindre son but. A l'époque, je ne le pensais pas capable d'aller jusque là. Bien sûre, notre rivalité faisait que je me méfiais de lui, mais j'étais encore naïve, nous étions liés par le sang. Ce qui ne l'a pas empêché de tenter de me tuer ! Il a faillit m'avoir ce jour là et moi... Trop gentille, j'ai préféré fuir plutôt que de me défendre. On ne m'y reprendra pas, je peu de l'assurer. Il a fallut que ma famille déploie des trésors de persuasion pour que j'accepte de sortir. Notre père n'a jamais voulu croire à ma version, mais je pense qu'au fond de son coeur, il savait... C'est pour ça qu'il n'a rien dit lorsque j'ai bannis Susanoo. J'aurais du le tuer ce jour là ! La suite parle de l'épée c'est bien ça ?"

"Kusanagi no tsurugi, oui, qu'est ce que c'est ?"

"Ne pose pas de question mon ange. La légende raconte qu'il me l'a offerte en guise de pénitence... Qu'elle blague ! On ne peut même pas dire qu'elle m'appartient aujourd'hui et pourtant, il me l'a volé ! Durant son errance sur terre, mon idiot de frère à tenté d'attirer l'attention de notre père par tout les moyens. Il a combattu un monstre à l'époque Yamata-No-Orochi, un serpent à huit tête. Il allait perdre son combat et mon père, observant depuis notre royaume des cieux, m'a convaincu de venir en aide à mon frère. Ce que j'ai accepté... Seulement, Susanoo n'était pas à l'article de la mort, loin de là ! Il était à l'origine de l'éveil du monstre et c'était allié à lui dans l'espoir de m'abattre. Mais il manqua de force et j'avais mes alliés ! Ma chère petite sœur me sauva la mise ce jour là !"

Les yeux dans le vague, mes doigts jouant avec une grappe de raisin, je relève subitement la tête.

"Tu m'a demandé pourquoi je portais un cache oeil et je t'ai répondu que je cachais une blessure de guerre. Je ne l'ai pas dit pour t'impressionner, je l'ai dit car c'est la vérité. Ce jour là, contre Yamata-No-Orochi, j'ai perdu un œil et sans l'intervention de Sakuya, un esprit du bois, j'aurais certainement perdu bien plus que ça ! Susanoo à fuit ce jour là, emportant le prix de ma victoire, la fameuse épée qui était alors simplement une épée perdue par mon père et que le dragon avait trouvé, je ne sais où, je ne sais comment. C'est tout ce que dit ton article ?"

"Il parle aussi d'Himiko, la Reine tempête, mais il n'en dit pas plus... Il parle aussi des Empereurs, sans plus de précisions !"

Je hoche la tête, un air inspiré accroché au visage.

"Oh oui ! Himiko ! Je ne l'ai pas incarnée, mais je l'ai enfanté. Ma plus magnifique création. Belle, puissante, implacable, à mon image. Il y aurait tant à dire sur ma petite Reine Tempête, du bon, comme du moins bon, mais personne ne m'a encore rendu aussi fière qu'elle. Elle a su prendre le pouvoir quand il c'est présenté et à fait le nécessaire pour le conserver... C'était peut être bien la première féministe. Du moins, dans cette région du monde. Mais te conter son histoire nous éloignerait beaucoup trop du sujet ! Et JE suis un sujet bien assez vaste pour qu'on ne s'en éloigne pas. Quant à la lignée impériale, il est vrai que je me suis toujours arrangé pour qu'une goutte de mon sang coule dans le leur. Et je te prie de croire que ça na pas toujours été une partie de plaisir !!! Le jeu des dynasties n'est pas fait pour les novices, pour preuve, il a manqué de me faire perdre la tête ! Mais c'est à peu prés tout ce qu'il y a à dire sur ce sujet. Rien d'autre il me semble ?"

De nouveau, elle hoche la tête et je retrouve mon sourire narquois, secouant la tête, d'un air triste et mécontent.

"Et tu pense que la vie d'une déesse s'arrête là ?"

Elle sourit et secoue négativement la tête.

"J'aimerais entendre la suite."

"Bien sûre mon choux, mais je te préviens, il ne s'agit pas d'un conte de fée !"

Je penche légèrement la tête sur le côté, haussant un sourcil, je lui offre un sourire énigmatique, indéchiffrable auquel elle répond par un froncement de sourcil. Allez savoir pourquoi, aujourd'hui, je me suis réveillé avec l'envie de m'amuser et comme il est hors de question que je mette des mots sur ce que j'ai vécu ... Je lui fait signe d'approcher, de venir s'asseoir prés de moi en lui tendant la main. Elle noue ses doigts autour des miens et me souris. Passant une main sur sa joue, je dégage quelque mèche de cheveux et l'attire prés de moi.

"Et ce ne sera pas une partie de plaisir ..."

Mon souffle sur ses lèvres se fait plus langoureux, juste avant que je ne l'embrasse et force sont esprit à s'ouvrir au mien... Puisqu'elle voulait savoir !

Pas que je n'aime pas raconter mon histoire, mais elle ne peut être comprise que si elle est vécue. Comment ressentir l'intensité des sentiments Humains que j'ai découvert les uns après les autres ? Vous pensiez vraiment que la trahison de Susanoo s'arrêterait au dragon ? Oh non, loin de là... Lorsqu'il a comprit qu'il ne gagnerait pas cette fois là, il c'est éclipsé sans demander son reste et je n'aurais jamais du le revoir. Je lui avais promis de ne plus jamais faire preuve de clémence à son égard, malgré les promesses faites à notre père.

Au fond, je pense qu'il était et est encore celui qui souffre le plus de cette situation. Mais il faut bien avouer que, toute divinité qu'il soit, il n'a pas fait grand chose pour l'empêcher. Ce que voit notre petite Mutante ? Oh, rassurez-vous, il ne s'agit pas d'images des innombrables combats que j'ai menés, puisque fut un temps, je prenais activement part à la défense d'un peuple que j'ai contribué à créer et élever. Il ne s'agit pas non plus des images de mes interminable querelles avec Susanoo. Non, les images que je lui impose sont douces, pleines de mélancolie et de nostalgie. Elle revit mes moments de bonheur, ceux que je partageais avec mes frères et sœurs. Les longues discussion avec Tsukuyomi, le seul être de toute la création capable de réellement m'imposer sa volonté sans que je tente d'y résister. Ma Némésis... si je pouvais, je dirais, mon âme sœur, mais les choses n'ont jamais été aussi simple entre lui et moi. Après tout, il est la Lune, je suis le Soleil, nous devrions nous détester, mais, dans un équilibre parfait, nous nous sommes toujours complété. Il aurait du en aller de même avec Susanoo, mais il n'a pas hérité de la sagesse de notre frère, ni même de notre petite soeur. Ma chère, très chère Sakuya. Sakuya l'intouchable, du moins, à l'époque où je régnais encore sur Takamagahara. Comme je peux l'aimer et comme elle peut me manquer. Elle revoit aussi ma première rencontre avec celle qui aurait pu être ma mère et qui m'a appris le vrai sens du mot "rancoeur". Je ne saurais dire si elle a fini par oublier la trahison de mon père, ou si elle a accepté sa situation, puisqu'après tout, elle faisait d'elle une déesse puissante, décisionnaire de vie ou de mort. Son rôle était et est toujours primordiale, comme pour tout monarque d'un royaume des morts. C'est elle qui m'a appris la défiance, à travers ses histoires, j'ai tiré quelques leçons que je n'ai finalement que très peu retenue. Au fond, je l'aimais bien, même si je ne la voyais pas souvent et même si à chacun de nos rencontre, mon père ne pouvais s'empêcher de désapprouver avec une tristesse et un désarroi évident. Elle a finit par m'obliger à comprendre pourquoi il ne faut jamais faire confiance à personne et sa trahison fut certainement une des plus douloureuse à vivre, parce qu'elle était sciemment décidée.

Evidemment, vous ne vous êtes pas encore posé la seule question qui vaille, idiots que vous êtes. Qu'est ce qu'Amaterasu, commandant aux divinités Shintoïstes fait à Néo-Génesis, loin de tout ce qu'elle a contribué à créer et qu'elle a toujours protégé ? C'est simple, la puissante Amaterasu est tombé sous les coups du plus Humain des sentiments. Je dit ça, mais ce sont bien les divinités qui l'on inventé. Eros, comme je peux te maudire, toi et tout tes homologues. Oui, vous avez bien compris et c'est ce que voit à présent ma compagne d'une nuit ...

Lui. Encore et toujours Lui.
La raison de ma chute et ma raison de vivre. Mais n'allait pas le lui dire, il serait trop heureux de le savoir et vous ne survivriez pas à cet aveu.

Elle le voit comme je l'ai vu la première fois. Déchiré, impuissant, résigné. Obligé d'obéir aux ordres muets de sa génitrice, contraint de la voir disparaître sans pouvoir intervenir. Si vous saviez comme il était beau, cette détresse accroché au visage et comme je hais ses sourires soit disant insouciants qui dissimulent aujourd'hui la moindre de ses émotions.
J'aurais pu intervenir ce jour là. Peut-être que, si je l'avais fait, les choses seraient bien différentes. Mais je n'avais pas le droit d'intervenir, simplement parce que cette histoire ne me concernait pas. Le Paradis et l'Enfer étaient en guerre et ce n'était pas, ça n'a jamais été ma guerre. Oh bien sûre, j'étais un peu triste de voir la Démone perdre son combat face à ses frères et sœurs, je l'aimais bien. Elle n'avait jamais causé le moindre problème depuis le jour où elle avait trouvé refuge sur les terres que je dirigeaient. Izanami l'avait aidé à ce cacher aux yeux d'autres puissance celeste et je n'avais jamais rien fait pour l'en empêcher. Lilith n'était ni bonne ni mauvais, certain démon ne versent pas dans le manichéen, ils se contentent d'être, pour eux, pour vivre heureux et faire de leur mieux. Beaucoup d'Humains ne peuvent pas en dire autant et c'est ce qui devait agacer le Tout puissant et sa vision de la perfection et même, son ingrat de fils. Pourtant, même si je l'aimais bien, je me gardais bien d'entrer dans cette guerre et ce fut peut-être mon erreur.

J'avoue avoir profité éhontément de la situation, de son chagrin. Oh, mais ne vous méprenez pas, il n'était déjà plus un petit Nephalem innocent et il a du venir me voir arriver de loin. Mais il c'est laissé faire. Ils se laissent tous faire. Pourtant, je savais bien, je sentais bien à l'époque cette réserve et elle ne me plaisait pas. Je voulais qu'il m'appartienne corps et âme. Tout entier, sans concession. Je l'avoue, loin des oreilles indiscrète, il est devenue mon obsession. Ma faiblesse et Susanoo en a profité.

Vous vous souvenez cette épée qu'il avait volé lorsque j'avais combattu le dragon à huit tête à sa place ? Et bien, il l'utilisa contre moi, mais ce ne fut pas la seule chose qu'il utilisa contre moi ... Il utilisa aussi le Nephalem. Aller savoir pourquoi, Susanoo ne voulait plus me voir simplement morte, il voulait me posséder, m'enfermer, m'utiliser pour mieux prendre ma place. Celle qui, selon lui, lui revenait de droit. Je ne sais pas ce qui l'a convaincu de ne pas me tuer, les histoires d'équilibre que n'avait de cesse de nous rabâcher notre père peut-être ? Mais j'aurais préféré qu'il ne me tue, quitte à faire disparaître une partie du Soleil. Parce que le traitement qu'il m'infligea fut pire que la mort.

Il usa de la ruse et du mensonge pour me piéger. J'ai ressentit la trahison si fortement ce jour là que j'ai cru mourir et c'est ce qui arrive à cette pauvre mutante là de suite, alors qu'elle se débat pour échapper aux images et aux émotions qui se bousculent dans son esprit. Ce qu'elle voit ? La trahison de celui que j'aimais, à lui en abandonner ma raison alors que je voulais faire céder la sienne. J'aurais pu en faire un dieu, le mettre à l'abris de toute colère céleste, lui offrir la félicité au lieu de ça, il a préféré me trahir, alors qu'accepter aurait été si simple. Après tout, je ne demandais rien d'autre que son corps, son cœur et son âme ...
Mais Susanoo avait réussit à le retourner contre moi en utilisant sa mère. C'était risible et avant que j'ai eu le temps de comprendre, de réaliser, de me défendre, j'étais transformé en vulgaire djin, enfermée dans une épée. Héliantian, mêla son pouvoir à celui de mon frère et Izanami y mit sa touche. Pourquoi ? Par amusement certainement, parce qu'elle n'aime plus personne, parce qu'elle ne vit que pour infliger aux autres sa plus grande douleur. C'est risible, mais finalement, je ne peux que la comprendre. Héliantian m'attira, Susanoo me piégea et personne ne bougea.
Quelle ne fut pas ma douleur ce jour là... Si intense que je crois qu'elle vient de tuer ma petite mutante.

Tant pis, la suite n'a pas besoin de témoin. A vrai dire, je ne sais pas trop comment se sont déroulés les événements. Susanoo à prit l'épée et est allé trouver notre père, l'a baratiné, utilisant mes sentiments pour le Nephalem pour justifier son acte. Selon lui, mes sentiments m'avaient rendue faible, je ne m'occupait plus que de mon caprice et ma terre, mon peuple, dépérissaient, nous oubliaient. Foutaises ! Quoique, peut-être n'avait-il pas complètement tord, à l'époque, il est vrai que notre culte disparaissait lentement, au profit des guerres de pouvoirs que je suivais avec, peut-être, un peu moins d'assiduité. Et peut-être aurais-je pu prêter plus d'attention à la monter du christianisme et l'arrogance de notre père à Tous. Je n'ai jamais vraiment compris ce qui a pu se passer à cette époque et pourquoi, après nous avoir créer pour l'aider dans sa tache, le culte de Tout devait prendre plus d'importance que celui des autres... Lubies Humains ou Divine, je ne saurais le dire. Mais j'avoue qu'à l'époque, je ne voyais pas cette religion comme une véritable menace et peut-être était-ce une erreur. Mais de là a dire que le Japon et son peuple frôlaient la disparition pour une histoire de ... Je dirais bien coucherie, mais se serait terriblement réducteur, c'est un peu exagérer. Remarque, Susanoo à du se bruler la langue se jour là, puisqu'il a été obligé de reconnaître ma force, la légitimité de ma place et même... Mon utilité. Tsukuyomi et Sakuya eurent beau protester, rien n'y fit, Susanoo avait gagné cette bataille et par la même occasion, la guerre. Du moins, c'est ce qu'il croyait à l'époque. Mais il a fait l'erreur de sous estimer Héliantian. Il lui en a coûté quelques doigts et l'épée qui me retenait prisonnière.

Je ne saurais dire précisément comment Héliantian à découvert que Susanoo lui avait mentit pour mieux le manipuler et je ne saurais jamais à quel point la culpabilité a pesée sur ses épaules à ce moment là. Assez pour qu'il risque sa vie. Il a repris l'épée à Susanoo et à fuit les terres que je n'aurais jamais du cessé de gouverner. Pendant des années, voir, des siècles, j'ai vécu à ses côtés, cherchant un moyen de me libérer de ma prison. Il fut certains moment assez doux et délicieux pour que j'oublie l'affront qu'il m'avait fait. Il est vrai que certaines de nos années furent heureuses. Mais le bonheur est toujours terriblement éphémère. Le Destin est cruel il n'a jamais cessé de l'être avec moi.

J'aurais pu oublier, à cette époque, la grandeur de mon être, ce pour quoi j'avais été créer et ce pourquoi j'étais réellement faite. J'aurais pu profiter d'une éternité aux côtés du Nephalem, à l'époque, nous formions presque un couple. Peu banal, certes, mais un couple quant même... Jusqu'à Maysane. Maudite petite Humaine. Sans parler de l'Ange qui c'est ajouté à l'équation. Je n'ai jamais pu les supporter, l'un comme l'autre, certainement parce qu'Héliantian ne m'appartenait plus. Plus entièrement. Et ça, je ne pouvais pas le supporter.

Je suis partie, tout simplement. Et l’épée ? Elle lui appartient toujours. Pourquoi ? Tout simplement parce que, si elle est ma prison, je ne peux y toucher. M'en défaire serait beaucoup trop simple et si Susanoo n'est qu'un couard prétentieux, quand il s'agit de faire un mauvais coup, il est plutôt bon. Me voilà donc à Néo-Génesis, à profiter d'une fortune amassée au fils des siècles, à la faire fructifier. Dans le monde de la finance, mon nom, ou plutôt, celui de Yamiko, est craint, mais aussi recherché. Je peux décider de la prospérité ou de la faillite d'une entreprise. Sarif Industries est la première à l'avoir compris et les billes que j'ai placé chez eux me rapportent encore et ce, malgré "l'Incident" de 2299. Ils ont su rebondir et faire preuve d'intelligence et peut-être, ais-je aiguillé certains de leurs choix. Les seules entreprise sur laquelle je n'ai pu encore mettre la main sont Picus et Shutterstock, ce qui m'agace un peu, je dois le dire. Mais je suis quelqu'un de patient !

La Troisième Guerre ? L'Apocalypse ? Oui et bien ?
Ah, vous voulez savoir comment je l'ai vécu ? Loin, très loin du conflit, je n'y est jamais pris part, en aucune façon. Enfin, si, j'ai aidé ceux qui se sont souvenue de mon nom, ceux qui le priaient encore et qui avaient la chance, à ce moment là, de ne pas fouler les terres de mon pays, celui où je n'ai plus le droit de remettre les pieds, du moins, tant que je serais prisonnière de mon épée. Quant à Héliantian, je préfère encore ne pas me prononcer, la nature des relations que nous entretenons est beaucoup trop complexe pour que de simple Humains puissent le comprendre. Il y a une rumeur qui circule depuis quelques années, une rumeurs qui affirment que nous avons eu ensemble une fille. C'est absolument faut. Okyo n'est pas une enfants issue de l'amour, l'idée est assez hilarante, je dois l'avouer, mais Okyo, c'est une faveur que je lui est accordé, malgré toute la haine que je peux ressentir pour Maysane, l'âge et leur progéniture. Il faut croire que je suis toujours incapable de refuser quoi que se soit au Nephalem ... La pauvre petite n'a pas un sort enviable, elle est voué à disparaître quand le sceau qu'elle contient ne sera plus capable de contenir les pouvoir d'un Nephilim. Au fond, je l'aime bien, certainement parce qu'elle possède une petite part de moi.

avatar

Qui Suis-je
Race et Caractèristiques:
Pouvoirs et Faiblesses:
Métier et Placement Sociale:
Fallen Goddess
Fallen Goddess
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis : Féminin
J'ai actuellement : beaucoup trop de siècles pour en tenir encore le compte.
Ce que je ne veux pas que vous sachiez :
Il y a tant de choses que vous ignorez à mon sujet et encore tellement que vous ne saurez jamais. C'est très bien ainsi, croyez moi, la vie d'une divinité n'a rien à voir avec un conte de fée et moins vous en connaîtrez, moi je serais exposé. De toute façon, mes faiblesses n'existent plus aujourd'hui, je ne peux pardonner la trahison, même si je fais très bien semblant.
Dans la vie, je suis plutôt : imprévisible, insaisissable, envoutante ... Inacessible.
Vous me trouverez : Là où mes envies m'auront conduites.
Fichiers : 66
Sur ED depuis : 09/06/2016
Avatar : Katen Kyokotsu - Ohana (Bleach)
Revenir en haut Aller en bas
Créatrice du Soleil, dissimulé dans une ombre ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Cinéma : La valse dans l'ombre.
» Dans l'ombre des alcôves [Rôles Privés]
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» La population de Boston a Cite Soleil vivrait dans la peur
» ▬ dans l'ombre { season finale : groupe 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Drowsiness :: Registres :: Registres de recensement :: Registres Classés :: My Only Boss-
Sauter vers: