Concept et +
Clic !

Concept

ED c'est quoi ? Un forum RP oui, mais pas seulement.

C'est un forum sans prise de tête ou le jeu et le partage doivent primer dans le respect de l'IRL de chacun.
Mais c'est aussi un forum pensé pour ces membres ... Par ces membres. Pourquoi ?
Simplement parce que VOUS êtes la clef de notre évolution. Sur ED, ce sont vos histoires, vos choix et nos partages qui feront avancer l'intrigue.
Bien sûre, nous vous réservons des surprises, mais nous ne sommes pas maître de leur révélation, ce sont vos periginations dans notre monde qui obligeront le staff à réagir et vous dévoiler ses secrets.

Mais ce n'est pas tout, sur ED vous êtes libre ...
Libre de créer vos personnage au grès de vos envies. Libre de créer votre propre espace de jeu et surtout, de le rendre interactif et libre de choisir qui ou ce que vous incarnerez. En effet, ici, les races jouables sont en constante évolutions, en fonction de vos envies.
Il ne tiens qu'à vous de proposer une race, selon vos envies et si vous avez besoin d'une référence, et bien, allez donc jeter un oeil par ici :

Dol Celeb

At This Moment

Rumor's box


Pseudo — Rumeur 1.
Pseudo — Rumeur 2.
Pseudo — Rumeur 3.
Envoyer une rumeur



Pour nous faire connaître !


/!\ Pensez à signaler vos Rp clos : ici !/!\

Find your Place

Weather

1 mois RP = 3 mois IRL.
/!\Penser à dater vos RP /!\
Nous sommes au :

Printemps 2301

(Début Mars - Fin Mai)
Néo-Génesis :
Moyenne des températures entre 10°C et 20°C
Il pleut moins sur la cités et la neige à été évacuée avant de fondre et rendre les rues impraticable.
Les premiers rayons de soleil montre timidement le bout de leur nez et l'air est plus chaud. Depuis la réserve naturelle la ville s'emplit d'un doux parfum fleurit.
Autres Cités :
Moyenne des températures entre 15°C et 20°C à Naturalis et Seishin.
Entre 20°C et 25°C à Mao de Deus.

Music is Life


©linus pour Epicode
Black Out
Bon à Savoir :

Effectifs :
WGFP : XX Divinités ▲ 02 Créatures ▲ XX Mutants ▲ 02 Amplifiés ▲ XX Humains ▲ XX Androïdes

WLFC : 01 Divinité ▲ XX Créatures ▲ XX Mutants ▲ XX Amplifiés ▲ XX Humains ▲ XX Androïdes

WMFD : XX Divinités ▲ XX Créatures ▲ XX Mutants ▲ XX Amplifiés ▲ XX Humains ▲ XX Androïdes

MOB : 01 Divinité ▲ 07 Créatures ▲ 01 Mutant ▲ XX Amplifiés ▲ 01 Humain ▲ XX Androïdes

IKN : XX Divinités ▲ XX Créatures ▲ 02 Mutants ▲ XX Amplifiés ▲ 03 Humains ▲ XX Androïdes

Voir les Camps et Espèces
Influence :
WGFP :

WLFC :

WMFD :

MOB :

IKN :

Quésaco ?


Demandes :

Demande de RP :
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
Ma recherche ici ?
Demande de Liens :
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
Ma recherche ici ?
Eternal Drowsiness
Post-apo • SF-Fantastique ▲ +16 • Lime • Yuri • Yaoï • Seinen (sous hide) ▲ Pas de contraintes RP
Si vous voulez connaître nos secrets, il vous faudra oser passer votre curseur sur tout ce qui bouge (particulièrement vos deux guide sur la bannière) !



 

Serilë Varodan... Slepping Monster wake up !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Registres :: Registres de recensement :: Registres Classés :: With God For Peace
MessageSujet: Serilë Varodan... Slepping Monster wake up ! Lun 18 Juil 2016 - 14:33

Serilë Varodan
Feat Triss Merigold (Witcher) & Katarina (LoL)
Së' ¤ 688 ans ¤ Lycan - Sorcière des Elements ¤ WGFP ¤ Hétéro ¤ Mariée, deux enfants

Carte d'Identité
Pour aller plus loin
Situation

Métier : Détextive
Placement Social : De retour dans le monde moderne
Résidence : Neo-Génésis
Cité de Naissance : Elle n'existe plus aujourd'hui


Qu'en Pensez-vous

Androïdes : Ils ont quelque chose d'assez effrayant, mais je suppose que c'est une étape incontournable de l'évolution, même si l'on s'éloigne de ce qu'est le vivant ...
Amplifiés : Je n'en pense pas grand chose... Ils sont des Humains comme les autres, peut-être un peu plus dangereux si il ne peuvent rester maître d'eux. Seul l'avenir le dira !
Surnaturelle : Étant née dans une famille de Sorcier, comptant dans mon arbre généalogique un lycan, étant devenue lycan moi même, mariée à un lycan et composant avec un frère vampire... Dire que j'y crois, c'est peu de le dire.


Derrière l'écran

Pseudo : Trop nombreux pour être énumérés...
Age : 25 ans tout rond
Expérience RP : Environ 10 ans
Où nous as-tu trouvé ? Créatrice ... encore oui !
Un commentaire ?

Physique

J'ai oublié de nombreuses choses de ma vie d'avant, ô mère lune pardonnez moi mais bien que je ne le montre que peu ma mémoire s'étiole au fil des siècles et des millénaires. Mais il y a une chose que je n'oublierai jamais, c'est le parfum de Serilë, c'est ce que j'ai senti en premier chez elle avant d'ouvrir les yeux et de voir cette jeune fille inconsciente penchée sur moi. Elle avait les cheveux déjà de cette couleur si caractéristique qui lui forment une crinière dont elle ne doit pas laisser l'indépendance sous peine de lui conférer un air de sauvageonne. Son parfum était léger, d'une espèce de pureté que je ne pouvais tolérer à cette époque. Elle n'était pas très grande, comme maintenant d'ailleurs, j'avais l'impression de pouvoir la prendre dans ma main et qu'elle tiendrai toute entière dans ma paume. Qui sait, peut être était-ce une fe à l'époque? Elle avait moins cette silhouette élancée qui la caractérise aujourd'hui, ma Serilë n'a jamais mis en avant ses formes et pour cela elle mérite mon respect, que se soit en ma présence ou non, son corps, pourtant avantageux n'a jamais été une arme et pour cela, elle mérite d'être mon Alpha et que je la laisse gérer une partie de mon existence. Elle est d'une grande beauté qui n'a pas besoin de se montrer, laisser deviner est bien plus beau encore mais que j'apprécie sans comparaison, avoir mes doigts sur sa peau nue une peau nacrée qui lui donne ce teint de pêche, parsemé de quelques grains de beauté qui la rendent si unique. Depuis que je suis avec elle, je n'ai jamais pensé voir une autre femme, même si la Loi de la meute m'y autorise en tant qu'Alpha. Lorsque je l'ai regardé dans les yeux pour la première fois, j'ai remarqué son visage fin au menton capricieux qui était encadré d'une mâchoire fine, je n'avais pas encore vu pourtant à cette époque, l'ourlet pulpeux de ses lèvres en forme de cœur. Elle n'a jamais quitté, même si les années ont passées, ses pommettes haute qui lui donne un air espiègle, presque enfantin, traversé joliment par son nez aquilin légèrement pointu. Mais ce que je remarquais en premier lieu était son regard en amande teinté d'indigo et de bleu, ses fin sourcils aux courbes harmonieuses et expressives.
Ses cicatrices ne m'ont jamais dérangés, je suis bien mal placé pour les détester moi qui en suis recouvert, l'hétérochromie de son œil droit n'est en rien une balafre, elle est sa part de magie, ce qui montre qu'elle appartenait depuis longtemps à mon monde et non à celui des hommes. Elle la dissimule mais cela je ne le comprend pas.
Ô mère Lune il m'est arrivé de regretté de l'avoir transformé de lui avoir infligé ses épreuves alors qu'elle devrait avoir vécu parmi les hommes et être poussière depuis bien longtemps. Mais lorsque je la vois revêtir sa "véritable" apparence, celle d'une Lycan au pelage flamboyant, elle est certainement l'une des plus petites lycan, mais cela n'est pas un handicape car elle a hérité d'une partie de mon pouvoir. Elle est mienne, corps et âme.


Caractère

Je ne suis pas un homme de lettre, je ne suis pas un homme tout court. Tout ce que je sais de Serilë je l'ai appris depuis que je l'ai rencontrée. Depuis que sa vie a croisé la mienne et m'a amené à réfléchir. A une époque elle n'était qu'une sotte insouciante du danger, mue par une irrépressible attirance envers un monstre : moi. J'écris ces mots pour moi-même à la lumière de notre mère lune pour qu'ils restent à jamais gravé sous son regard. Serilë, était et est toujours une indécrottable optimiste, une naïve éprise d'une Justice qu'elle ne peut atteindre. Bien que cela se soit atténuée avec les années, elle va toujours vers le petit animal blessé, celui que tout les autres auraient achevés. J'ai été l'un de ces animaux blessés, si elle m'avait tué ce jour là... le monde aurait eut bien moins de cadavres. Quoiqu'il en soit elle a apprit à se débrouiller sans moi, lorsque je n'ai pas été là après sa première transformation, après l'avoir laissé le long de cet arbre où je lui transmis ma malédiction. C'était ma reconnaissance, elle allait devenir plus forte. Mais elle a toujours été douce et compréhensive, que se soit envers moi ou son prochain. Linus a brisé une part de cette innocence qu'elle avait et que je ne retrouverais jamais dans son regard. A cet instant elle est devenu une femme plus forte, prête à combattre. Peut-être est-ce que je regrette cette époque où elle n'était qu'une femme enfant. Mais sa magie et sa lycantropie ont formés son caractère, elle n'a plus peur à présent, le monde pourrait être à ses pieds mais pourtant elle continue de l'aider à le relever, dans sa douceur et son amour. Mais de son véritable amour, seuls ses enfants savent à quel point elle est capable d'aimer. Et c'est pour ces mêmes enfants elle est capable de brûler ce monde et d'haïr toute personne qui leur ferait du mal. Ô mère Lune je t'en conjure bénies là car elle aura besoin de sa lumière le jour où elle plongera dans les ténèbres.



Suite


Carte d'Identité
Pour aller plus loin
Pouvoirs/Capacités

Maîtrise du Feu/Lave
Maîtrise de l'Air/Electricité
Maîtrise de l'Eau/Glace
Maîtrise de la Terre/Bois
Maîtrise de l'Ombre
Maîtrise de la Lumière

Capacité de Lycans :
Immortalité
Sens bestiaux (ouïe, vue plus développé sous forme Humaine)
Transformation en Lycan


Faiblesses

Impossibilité d'utiliser en même temps deux éléments opposés.
L'utilisation de deux éléments opposés doit être espacé d'au minimum 24h sous peine d'atroce douleur, voir d'une perte de conscience de plusieurs jours.
Obligation de la maintenance d'un équilibre entre chaque éléments pour ne pas être dépassé et dévorée par son propre pouvoirs.
Sensibilité à l'argent.
La forme lycan est plus bestiale que la forme Humain et parfois difficile à contrôler.
Son lien avec la nature est si fort qu'en manquer peut causer des troubles (maux de tête fatigues) ou on contraire, révéler ces dons.



Histoire

"
Le 14 Novembre 2126

Pour mes enfants,

Mes Amours, j'ai tant à vous dire et si peu de temps pour le faire.
Ce soir, je vous confie au bon soin de Cyradis, je sais qu'elle prendra soin de vous et qu'elle vous protégera quoi qu'il arrive. Je ne vous fait pas mes adieux, non, pas encore. Je m'y refuse et je vous fait la promesse que, quelle que soit l'issue de la bataille qui nous attend moi, votre père et tellement d'autres, nous nous retrouverons. Peu importe le temps et les épreuves, rien en ce monde n'est assez puissant pour m'éloigner de vous. Mais si jamais le temps de notre réunion devait s'avérer plus long que prévu, je veux que vous sachiez.

Je veux que vous connaissiez au moins un peu l'histoire des deux êtres qui vous aiment le plus et surtout, je veux que vous sachiez à quel point notre amour est immense. Si nous nous engageons dans cette bataille de la dernière chance, c'est pour votre avenir. Parce que le mal qui sévit en ce monde ne devrait plus exister et parce que je veux sauver ces rares endroits où je vous sais en sécurité. Ces quelques petits coins de paradis loin de tout et de tout le monde où vous pourrez grandir sans vous soucier du lendemain.

Je veux vous offrir le monde tel que je l'ai connu, tel que je l'ai aimé.

J'aimerais tant pouvoir vous parler de ce monde. Celui qui m'a vu naître, grandir, devenir la mère que je suis aujourd'hui. J'aimerais tant vous conter sa paix et sa beauté. J'aimerais tant pouvoir vous conter du bout de mes lèvres notre histoire, répondre à vos questions et vous aider à vous connaître mieux que personne, sans secret, sans tabou. A défaut de tout pouvoir vous exprimer dans les moindre détails, je vous donnerais, du bout de ma plume, des pistes et je prie, en couchant les mots sur le papier, pour pouvoir le brûler à mon retour. Je désir plus que tout pouvoir vous conter votre histoire, mais je refuse que ce désir vous empêche de savoir et comme j'ai toujours été très prudente, je commencerais avec ces quelques mots et la promesse de pouvoir vous les expliquer tout, bientôt.

Commençons par le commencement. Je suis née en l'an 1613, quelque part dans le Nord de l'Europe. A l'époque, les frontières n'étaient pas ce qu'elles sont aujourd'hui et ce qu'elles seront demain. Tout comme le monde. Je suis née et j'a grandis dans un monde qui ne connaissait pas la technologie et qui ne commençait même pas à la rêver. A l'époque, nous vivions en harmonie avec la nature, nous vivions de ce qu'elle pouvait nous offrir et oui, je l'avoue, c'est un temps que je regrette. Le monde a tant changé en si peu de temps et pour de si mauvaises raisons. Mais laissons là ce genre de considérations peu optimistes, c'est plus le genre de votre père !

Que vous dire de ma vie à l'époque ? Elle était heureuse ! Après tout, je suis née dans une famille de noble à une époque où la magie et les Sorciers étaient encore respectés et leur conseils ainsi que leur puissance, recherchés. Ma propre famille faisait partie de ces êtres là. Elle était à la tête de son propre village et si petit et modeste soit-il, le diriger n'était pas une mince affaire. Mon père, simple héritier à cette époque, avait fort à faire pour assurer la prospérité des siens et prolonger le travail et l'engagement de son propre père. Pourtant, malgré ces absences, nous étions une famille unie et nous nous aimions. A l'époque, cette famille représentait autant pour moi que vous aujourd'hui. A ses côtés, j'ai beaucoup appris et pas seulement à lire ou à écrire. Mais j'ai aussi appris, au fil des épreuves et des coups durs, la personne que je voulais devenir. C'est ma famille qui m'en a donné les moyens. La perte d'abord de mes grands parents paternels m'a appris la valeur de l'amour, le meurtre de ma mère m'a appris la valeur de la vie et le véritable sens du mot sacrifice. Elle a fait pour moi ce que je ferais pour vous, elle a donné sa vie pour la mienne alors que des ennemis de mon père, lorgnant sur notre territoire avait envoyé des mercenaires pour détruire sa famille... Ils n'y sont pas parvenu, ils y ont même laissé la vie, mais ma mère aussi. C'est un épisode sombre de ma jeunesse, sombre et lointain, mais je ne l'ai jamais oublié et je vous le raconterais un jour en détails, quand vous serez plus grands. Mais il y a des choses que vous êtes déjà en mesure de savoir et que je tien à vous révéler.

Il faut que vous sachiez que vous avez deux oncles... Enfin, vous aviez. L'un d'eux est mort très jeune, le soir où je suis devenue Lycan et l'autre... L'autre, c'est une longue histoire dont je vous livrerais un résumé, c'est promis.

Vous devez aussi savoir que vous aviez une tante. Je suis née avec une jumelle, mais je ne l'ai jamais connu. Lorsque nous sommes venues au monde, nous avons faillis tuer notre mère et ma soeur était si faible que ma grand-mère maternelle décida de cacher son existence à toute la famille et l'abandonner. Oh, je sais ce que vous pensez, c'était une décision égoïste, mais surtout cruelle ... En vérité pas tant que cela. Je vais vous livrer là le tout premier secret de ma famille : un lycan figure à notre arbre généalogique et ce n'est ni moi, ni votre père, mais bien mon propre grand père. Là aussi, il s'agit d'une longue histoire, mais pour résumer... Ma mère est la fille d'un lycan. Sa propre mère c'est un jour enfui du village avec lui et est revenue, des années plus tard, un nourrisson entre les bras. Elle ne l'a jamais avoué à personne et si je le sais, si j'ai finalement pu comprendre le sens des dernières paroles qu'elle m'a offerte, c'est grâce au sang de votre père et à son pouvoir qu'il a partagé avec moi. Un pouvoir qui me donne la possibilité de revivre l'histoire des miens à travers les yeux de mes ancêtres.

J'espère pour vous mes Chéris que ce pouvoir là ne vous aura pas été transmis, parce que c'est tout sauf une partie de rigolade. De plus, les secrets qu'il révèlent sont souvent douloureux et c'est parce que j'ai connu cette douleur que je veux que votre histoire n'est aucun secret pour vous. Je veux que vous puissiez tout connaître de votre passé pour pouvoir construire au mieux votre avenir. C'est une notion qui dépasse votre père, mais pour moi, c'est important. Car le jour où j'ai compris que j'étais destiné à devenir Lycan, j'ai également pu m'alléger de toute la culpabilité pesant sur mes épaules.

Pourquoi ? Nous y venons !

La partie la plus importante de votre histoire est certainement la rencontre entre moi et votre père. Vous l'entendrez surement contée de bien des manières et vous entendrez beaucoup de rumeurs parlant de moi comme d'une folle. Une folle parce que je n'ai jamais eu peur d'un être à l'époque reconnu pour sa puissance et surtout sa cruauté. Mais ceux qui répandent ces rumeurs ne savent pas ... Il ne savent pas que votre père n'est pas ce qu'il a voulu faire croire pendant des siècles. Disons que ça restera notre secret ! Et il faut bien avouer qu'il faut un petit grain de folie pour aimer l'homme qui à manqué de vous tuer ! Mais reprenons !

La première fois que j'ai croisé votre père, il était mourant sur le bord d'une route. Je devais avoir alors quelque chose comme 46 ans et j'attendais avec impatience mes 50 ans, ma majorité et mes premiers pouvoirs. Mes frères étaient avec moi ce jour là, nous revenions d'une village voisin et nous avions passé sur les routes, une sale nuit pleine de terreur, horrifiés par les bruits d'un combat féroce entre des bêtes certainement monstrueuses ... Vous demanderez à votre père ce qu'il c'est passé cette nuit là, il n'a jamais voulu me le dire !

Il était inconscient, couvert de sang et de boue et pourtant, même comme ça, il était impressionnant et dégageait une telle sauvagerie que n'importe qui aurait prit la fuite. C'est d'ailleurs ce que voulurent faire mes frères mais pas moi. Moi, je tombais immédiatement amoureuse de lui. Me demandez pas pourquoi, ce ne sont pas des choses qui se commandent. Mais à peine avais-je posé les yeux sur lui qu'il me fascinait, même à moitié mort, je le trouvais terriblement beau. Convaincre mes frères ne fut pas une mince affaire. Convaincre mon père fut plus difficile encore et alors que j’espérais le soutien de ma grand-mère acquis depuis toujours et plus encore après le décès de ma mère, je ne l'obtint pas. Elle se fit même très distante, m'accordant quelques phrases de mise en garde énigmatique. Malgré tout, j'ai tenu bon et j'ai soigné votre père... Nous n'avons pas beaucoup échangé à l'époque, vous connaissez votre père, ce n'est pas un grand bavard et il l'était encore moins à l'époque.

J'aurais du mourir ce jour là, parce que dés qu'il ouvrit les yeux, je compris que si il en avait eu les moyens, il nous aurait tous tué sans exception. Je me plait encore à croire aujourd'hui que ma compassion m'a sauvé et lui a permis d'envisager les autres sous un angle différent. Mais là encore, je vous laisserez le harceler pour connaître sa version et je vous souhaite bien du courage !
J'ai eu un mal de chien à obtenir son nom et deux semaines plus tard, alors que sa guérison était trop rapide pour que je comprenne qu'il n'était pas Humain, il disparaissait. Ma grand-mère m'encouragea à l'oublier, mais je ne pus jamais m'y résoudre. Je ne pus jamais oublier son regard d'or qui hantait toutes mes nuits ... j'aurais tant aimé que vous héritiez de ses yeux que j'aime tant ...

A ce moment là, ma vie aurait du reprendre son court normale, j'étais courtisé par plusieurs hommes, mais je les repoussais tous. Premièrement parce que le contact de la gente masculine, après la mauvaise expérience qui coûta la vie à ma mère, me dégouttait, mais en plus, parce que j'étais incapable d'oublier votre père. Malgré tout, je donnais le change, continuant d'apprendre et de jouer mon rôle de mère de substitution pour mes frères. Je n'ai jamais cessé de me sentir coupable de la mort de ma mère, même si je comprend son geste aujourd'hui.

Ma grand mère mourut quelque années plus tard, apportant une pierre de plus à l’édifice de la personne que je devenais et quelques années plus tard, je retrouvais votre père. Notre histoire n'a rien d'un conte de fée, loin de là. Vous vous souvenez, je vous ai écrit qu'il avait manqué de me tuer et c'est vrai. Sa meute à détruit mon village. Mais nous étions des dommages collatéraux. A l'époque, la puissance et l'influence de notre famille avait attirées jusqu'à nous des êtres peu recommandables. Présentant mieux que les Lycans évidement, ils avaient tenté d’infiltrer notre famille. Dans leur chasse aux vampires et leur dégoût de tout ce qui pouvait ressembler à un Humain, les Lycans suivant votre père, ou plutôt, faisant partie de la même meute, détruisirent et les vampires lorgnant sur notre sang et notre sang ... Ce soir là, notre village brûla, mon père et l'un de mes frère perdirent la vie. Sin tua le second et c'est en voulant le venger que je lui permis de m'atteindre. Evidemment, sur le moment, je n'étais guidé que par ma rage et je réalisais seulement au moment de me jeter sur lui, arme au point, que je n'avais aucune chance. Et en même tant que cette prise de conscience, lorsque mon regard croisé l'ambre des yeux de mon adversaire, je le reconnu. La seconde d'éternité durant laquelle je compris ce qu'était réellement cet étranger secouru au bord de la route me couta mon statut. Dans sa rage, votre père me balaya simplement d'un coup de griffe. Je cru mourir ce jour là, mais il ne le permis pas.

Je devins Lycan cette nuit là. Morte aux yeux des miens, je devais commencer une nouvelle vie. Ce qui restait de ma famille en vint à me détester au point d'offrir sa vie aux vampires dans l'espoir d'obtenir une quelconque réparation et croyais moi, il manqua y parvenir à plusieurs reprise. Mais nous y reviendront.

Reniée par les miens, sans nouvelles de votre père, je me suis lancée sur les routes. Durant ces longues années à passer de meute en meute sans pouvoir trouver ma place, mes dons ce révélèrent et j'appris à les maîtriser seule, en même temps que j'appris à maîtriser ma nature de Lycan. Ce ne fut pas chose aisée et je ne suis pas fière encore aujourd'hui de tout ce que j'ai fait à cette époque. Jusqu'à ce que je rencontre enfin la meute de Sin... Alors qu'il était aux abonnés absents. Un vrai courant d'air votre père !
Il pense encore aujourd'hui que j'ignore ce qui lui était arrivé à l'époque et, si je ne veux pas avoir de secret pour vous, cette partie de son histoire, je ne peux vous la révéler. Pas comme ça, pas par écrit. C'est trop dure. Trop violent et vous êtes trop jeune. Et puis, votre père s'en est sortie. Il s'en sort toujours.
Preuve en ait qu'il refit soudainement surface et lorsque je l'ai revu, je me suis sentie comme une gamine face à son idole. Il n'a rien dit de notre passé, de brèves excuses quant à son absence et il a pris en main mon apprentissage. Kael, qui fut le premier à me reconnaître comme une descendante de Sin, lui céda sa place sans rechigner... Vous savez comment il est, la pédagogie, c'est pas vraiment son fort. Mais je mentirais en disant que je m'en serais mieux sortie sans lui. Je dois aussi beaucoup à Kael...
Revenu d'entre les morts, votre père m'a protégé de moi même pendant de longues années, alors que notre meute évoluait et que son Alpha était détrôné au profit de Linus ... Ne prononçait pas ce nom devant votre père, il l'enrage !

A l'époque, les Lycans tentaient de se faire oublier. Question de survie. Mais Linus, contrairement à l'Alpha qu'il avait tué, ne l'entendais pas de cette oreille. Pour lui, les Lycans devaient dominer le monde, ou au moins, les Humains ... Votre père n'était pas d'accord et si il ne s'opposa pas directement à Linus, il fit en sorte de protéger nombres de jeunes de la Meute, moi incluse. Mais vous me connaissez, je déteste les injustices et la bêtise et je n'ai pas pu me taire longtemps devant celle de cet Alpha de pacotille. Je l'ai défié et cette fois encore, j'aurais du mourir. Mais votre père ne le permit pas. Il parvint à négocier avec Linus et plutôt que mourir, je fus bannie. A vrai dire, je m'en moquais un peu, jusqu'à ce que je comprenne que cela signifiait une nouvelle séparation, puisque votre père ne pouvait pas m'accompagner. Ça faisait partie du deal.

Lorsque nous nous sommes quitté, il m'a orienté vers les Légions Phénix. Je pense que si il avait su, il ne l'aurait jamais fait ! Parce que je les ai trouvé ces Légions et j'ai rencontré des gens formidable. Si je vous disais qu'à l'époque, l'un de mes meilleurs amis était un vampire, vous ne me croiriez pas. Pourtant, ce vampire là n'était pas comme les autres et je pleure encore sa disparition.
C'est également à cette époque que j'ai rencontré Cyradis et Thot, Torak aussi et bien sûre notre attachiant dragon : Belgarath. J'ai vécu de belles années aux côtés des Légions, mené de beaux combats et pourtant, je n'ai jamais oublié votre père.

Et comme mon destin est et à toujours été de me tenir à ses côtés, nos routes ce sont recroisées. A l'époque, nous avons frôlé l'Apocalypse. De mon côté, soutenant les Légions, je me suis jeté dans la bataille sans réfléchir et je me suis retrouvé en Enfer, aux côtés de votre père. Nous avions pour mission d'y trouver un artefact capable de renverser la balance. Je ne m'attendais pas à cette rencontre, à ce combat et à ce qu'il révélerait. Parce que oui, à ce moment là, je pensais n'être pour votre père qu'un fardeau, une faute à expier.  Je vous raconterez cette histoire plus en détails très bientôt, elle fait encore rougir votre père et c'est assez rare pour être souligné ! Mais plus que tout, ce combat mené cote à cote à prouvé de quoi nous étions capable ensemble : braver l'Enfer et sa cohorte de démons. Je pense sincèrement que cette vérité a terrifiée Linus. Si l'on prend en compte le fait que votre père était en plus très apprécié dans la meute, l'Alpha a du craindre pour sa place et a commit sa dernière erreur.

Alors que votre père et moi nous étions résolu à nous séparer de nouveau, Linus m'a mis le grappin dessus dans l'espoir de museler Sin. Son plan aurait pu marcher si Kael n'avait pas été là. Qui sait où j'en serais si il n'avait pas eu le courage de s'opposer à Linus en me permettant de m'enfuir. Evidemment, une fois libéré de ses chaînes votre père n'a pas hésité un instant, il a défié Linus et la réduit en miette ... Littéralement. De par le fait, il est devenu le nouvel Alpha et à fait de moi son Alpha ... Je n'y croyais pas à l'époque, mais j'étais heureuse malgré tout ce que ce titre impliquait.

Nous avons connu des moments de paix, loin du monde, loin des humains, nous nous déplacions pour les éviter. Nous vivions en harmonie avec la nature et nous nous faisions oublier. Mais si le monde nous à vite assimiler à une légende, votre oncle ne nous à jamais oublié moi et votre père. Il nous a poursuivit, tendu plus d'un piège et plusieurs d'entre eux manquèrent de fonctionner et même... Nous séparer votre père et moi. Mais l'amour que nous nous portons est plus fort que ça et il faut avouer que les amis que nous avons nous ont aidé à éradiquer la menace. Pas sans douleur, pas sans pleurs, mais c'est une histoire qui est derrière nous à présent. Et même si l'idée me fait grincer des dents, je ne peux pas nier qu'à l'époque, l'aide de Cailyth fut précieuse ... Je me demande si m'aider ne lui a pas autant coûté qu'à moi de la laisser faire. J'avoue que l'idée d'avoir une dette envers elle ne me plaît pas des masses. Oh, bien sûre, je sais bien qu'elle est une personne de confiance et tout le bazar, mais que voulez vous, je suis au moins aussi jalouse que votre père ! C'est dans notre sang.

Et puis, il y a une dizaine d'années, alors que notre monde était en paix et que nous vivions en marge dans la Cordillère des Andes, vous êtes venu au monde. Le plus beau et le plus terrible jour de ma vie. Vous m'avez donné du fil à retordre et j'ai maudit votre père ce jour là ... Mais ma peine et la sienne ont été récompensé et si beaucoup ont pensé que votre nature nous poserait problème, ils se sont trompé. Dés l'instant où nos regards ce sont posés sur vous, nous vous avons aimé ... Vous deviniez notre priorité, ce que nous avions de plus précieux et ce jour là, sans même échanger un mot, nous nous sommes promis de toujours vous protéger et nous battre pour vous offrir un monde de paix.

Jamais je n'aurais pensé que cette promesse me mènerait là ce soir. J'avais imaginé pour nous un autre genre de vie. Pas bien différent de celui que nous menions. Mais la cupidité humaine à rattraper notre monde, l'a fait évoluer vers le mécanique. La guerre devint notre quotidien, même si nous parvenions encore à nous cacher, même si nous ne prenions pas part. Après tout, les guerres des humains n'ont toujours eu pour but que la richesse et le territoire, rien d'autre. Nous les laissions faire ... Jusqu'à ce que leur technologie n'atteigne ses limites et qu'ils se tournent vers nous. Même moi, pourtant ouverte, je n'ai pas vu d'un bon oeil cette assimilation de deux mondes si différent. Je savais qu'ils n'étaient pas prêt. Pas prêt à accepter qu'il puisse exister quelque chose au dessus d'eux. Ils ont toujours prié les dieux en espérant au fond de leur coeur qu'ils n'existaient et j'avoue que ma vision de l'humanité à beaucoup évolué avec le temps.

Je n'ai toujours désiré que la paix et elle passe par la tolérance et le respect, mais si ils ne fonctionnent que dans un sens, la catastrophe ne peut qu'éclater et c'est ce qu'il se passa. Lucifer, ces maudits cavaliers ... Que se serait-il passé si ils avaient été réunit tout les 4 ? Il n'aurait certainement rien resté à Lucifer pour régner ... Voilà où nous en somme, à nous battre avec l'énergie du désespoir. Mais j'ai foi, notre cause et juste et notre détermination sans faille ... Peut importe ce qui se passera ce soir, je sais que la Paix reviendra, nous gagnerons, nous gagnons toujours !

Je vous retrouve bientôt mes amours, je vous promet de tout vous raconter.
En attendant, ne faites pas tourner Cyradis en bourrique !

Je vous aime.

Maman
"

Suite directe en rp : Vendrez vous la plus précieuses des perles ?

avatar

Qui Suis-je
Race et Caractèristiques:
Pouvoirs et Faiblesses:
Métier et Placement Sociale:
The Key of Savagery
The Key of Savagery
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis : Féminin
J'ai actuellement : 688 ans. Quleques années d'humanité et beaucoup plus de lycanthropie.
Ce que je ne veux pas que vous sachiez :

J'ai quelques vilains petits secrets dans mon placard. Une ascendance plus lupine que ce que mon arbre généalogique laisse croire. Une petite dose de folie pour pouvoir aimer plus que de mesure le lycan qui a détruit ma vie d'humaine et la totalité de ma famille ou presque. Et le pire de tout, un secret généalogique que je préfère garder pour moi, des liens avec un vieil ami plus fort qu'il ne l'imagine lui même. Oh et bien sûre, je suis une mère ... Du genre maman ours et une épouse du genre ... Lycan !



Continuez d'ignorer que je suis la plus à craindre dans la famille Varodan. Continuez de pensez que je suis la raison qui retient la folie, la clef de la sauvagerie ...




Dans la vie, je suis plutôt : généralement de bonne humeur et concilliante ... Généralement.
Vous me trouverez : dans l'ombre de mon mari, ou dans celle de mes enfants
Fichiers : 78
Sur ED depuis : 17/07/2016
Avatar : Triss Merigold (The Witcher)
Revenir en haut Aller en bas
Serilë Varodan... Slepping Monster wake up !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Monster Mercenary Card
» Monster truck en chariot de guerre
» Nos beau Accessoire du monster Combo
» Monster Hunter Orage
» Wake me up...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Drowsiness :: Registres :: Registres de recensement :: Registres Classés :: With God For Peace-
Sauter vers: