Concept et +
Clic !

Concept

ED c'est quoi ? Un forum RP oui, mais pas seulement.

C'est un forum sans prise de tête ou le jeu et le partage doivent primer dans le respect de l'IRL de chacun.
Mais c'est aussi un forum pensé pour ces membres ... Par ces membres. Pourquoi ?
Simplement parce que VOUS êtes la clef de notre évolution. Sur ED, ce sont vos histoires, vos choix et nos partages qui feront avancer l'intrigue.
Bien sûre, nous vous réservons des surprises, mais nous ne sommes pas maître de leur révélation, ce sont vos periginations dans notre monde qui obligeront le staff à réagir et vous dévoiler ses secrets.

Mais ce n'est pas tout, sur ED vous êtes libre ...
Libre de créer vos personnage au grès de vos envies. Libre de créer votre propre espace de jeu et surtout, de le rendre interactif et libre de choisir qui ou ce que vous incarnerez. En effet, ici, les races jouables sont en constante évolutions, en fonction de vos envies.
Il ne tiens qu'à vous de proposer une race, selon vos envies et si vous avez besoin d'une référence, et bien, allez donc jeter un oeil par ici :

Dol Celeb

At This Moment

Rumor's box


Pseudo — Rumeur 1.
Pseudo — Rumeur 2.
Pseudo — Rumeur 3.
Envoyer une rumeur



Pour nous faire connaître !


/!\ Pensez à signaler vos Rp clos : ici !/!\

Find your Place

Weather

1 mois RP = 3 mois IRL.
/!\Penser à dater vos RP /!\
Nous sommes au :

Printemps 2301

(Début Mars - Fin Mai)
Néo-Génesis :
Moyenne des températures entre 10°C et 20°C
Il pleut moins sur la cités et la neige à été évacuée avant de fondre et rendre les rues impraticable.
Les premiers rayons de soleil montre timidement le bout de leur nez et l'air est plus chaud. Depuis la réserve naturelle la ville s'emplit d'un doux parfum fleurit.
Autres Cités :
Moyenne des températures entre 15°C et 20°C à Naturalis et Seishin.
Entre 20°C et 25°C à Mao de Deus.

Music is Life


©linus pour Epicode
Black Out
Bon à Savoir :

Effectifs :
WGFP : XX Divinités ▲ 02 Créatures ▲ XX Mutants ▲ 02 Amplifiés ▲ XX Humains ▲ XX Androïdes

WLFC : 01 Divinité ▲ XX Créatures ▲ XX Mutants ▲ XX Amplifiés ▲ XX Humains ▲ XX Androïdes

WMFD : XX Divinités ▲ XX Créatures ▲ XX Mutants ▲ XX Amplifiés ▲ XX Humains ▲ XX Androïdes

MOB : 01 Divinité ▲ 07 Créatures ▲ 01 Mutant ▲ XX Amplifiés ▲ 01 Humain ▲ XX Androïdes

IKN : XX Divinités ▲ XX Créatures ▲ 02 Mutants ▲ XX Amplifiés ▲ 03 Humains ▲ XX Androïdes

Voir les Camps et Espèces
Influence :
WGFP :

WLFC :

WMFD :

MOB :

IKN :

Quésaco ?


Demandes :

Demande de RP :
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
Ma recherche ici ?
Demande de Liens :
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
Ma recherche ici ?
Eternal Drowsiness
Post-apo • SF-Fantastique ▲ +16 • Lime • Yuri • Yaoï • Seinen (sous hide) ▲ Pas de contraintes RP
Si vous voulez connaître nos secrets, il vous faudra oser passer votre curseur sur tout ce qui bouge (particulièrement vos deux guide sur la bannière) !



 

Pourquoi remettre à demain ce que l'on peut faire après demain? [Heliantian]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Registres :: Registres de recensement :: Registres Classés :: My Only Boss
MessageSujet: Pourquoi remettre à demain ce que l'on peut faire après demain? [Heliantian] Mar 13 Sep 2016 - 21:13

Heliantian
Feat (Avatar)
Helian ¤ Biblique ¤ Nephalem ¤ MOB ¤ Pansexuel ¤ Célibataire

Carte d'Identité
Pour aller plus loin
Situation

Métier : Gérant du bar l'entre mondes
Placement Social : Riche inconnu
Résidence : Un appartement clandestin et un peu miteu au dessus de son bar dans le quartier des plaisirs
Cité de Naissance : Inconnue


Qu'en Pensez-vous

Androïdes : Ils le font rire, ces petits bouts de métal conscient, ils n'ont pas leur place dans le bar, aucun d'entre eux n'est assez évolué pour répondre au Sphinx mais ils m'est arrivé d'en rencontrer en dehors, ces parias. En dehors de ceux désinhibé, leurs homologues sont les esclaves de ce monde.
Amplifiés :  Il n'a que faire d'eux, ce sont des petits bouts d'hommes qui voulaient être plus fort, qui voulaient guérir, du moment qu'ils savent boire il ne leur demande rien.
Surnaturel :  Il l'est pour ainsi dire l'un des tout premiers êtres surnaturel détesté par la création elle même, il a baigné dans ce milieu depuis toujours, il le considère comme chez lui et l'on ne peut qu'aimer son foyer. Il se lasse vite des conflits entre super puissances.


Derrière l'écran

Pseudo : 
Age :
Expérience RP :
Où nous as-tu trouvé ?
En cas de départ, que souhaite tu pour ton perso ?
Qu'il soit intégré au PNJ du forum est joué sur demande par les admin ou qu'il soit considéré comme mort/disparu ?
Un commentaire ?

Physique

A première vu, Heliantian ressemble à un être humain normal, il n'a ni plumes, ni écaille, ni poils, du moins si, il en a un peu plus que la moyenne pour les poils mais rien d'alarmant. C'est en vous penchant sur son regard que vous découvrirez ce qu'il est et plus encore si vous êtes un ange. Non Heliantian est juste grand et assez baraqué, poilu et chevelu avec un style assez excentrique, oh nous parlions de ces yeux... il possède dans l'oeil droit une marque distinctive qu'il camoufle tant bien que mal avec un sort mais l'origine de la marque rend toute cette science magique très instable. Mais revenons au début, ses yeux sont de base gris perle envoûtant dont certains reflets permettent de voir toutes les couleurs du spectre visible, mais son oeil droit porte à l'intérieur une marque, personne n'en connait l'origine, pas même Yamiko, enfin elle croit la connaître mais Helian lui a mentit à ce sujet. Cette marque est le symbole de Dieu qui reconnaît Heliantian comme son fils, il ne peut s'en défaire ou la cacher éternellement c'est pour cela qu'il porte la plupart du temps un cache oeil avec pour prétexte "Dans un bar c'est cool d'avoir un pirate". Il a également des cicatrices parsemées sur son corps, des restes d'anciennes batailles mais rien qui ne soit suffisamment marquant pour en parler. Lorsque il le désire ou parce que sa puissance est à son maximum, des ailles apparaissent dans le dos d'Heliantian, l'une d'elle faite de plume et l'autre ressemblant plutôt à une membrane de chauve souris. Malheureusement lorsqu'elles apparaissent le seul moyen qu'il ait de les faire disparaître est de les couper, c'est un processus extrêmement douloureux qui l'empêche de sortir pendant plusieurs jours voir semaines.


Caractère

Sourire est certainement ce qui a le plus d'importance dans la vie aux yeux du Nephalem. Il n'y a, à vrai dire, rien de plus réconfortant ou de plus puissant que le rire. C'est pour cela qu'il aime les hommes, ces créatures qui avant tout, savent rire et s'amuser. Heliantian a toujours vu le rire comme une arme capable de trancher les Ténèbres et de brûler la Lumière. Une arme qui permet tout simplement d'être et de rester un sans être détruit par le monde. Ainsi porte-t-il toujours aux lèvres un large sourire, amusé de tout et de rien, même de ses blagues les plus potaches ou des situations ridicules dans lesquelles il peut se retrouver, car oui il sait tout aussi bien rire des autres que de lui-même avec toujours un esprit bon enfant. 
C'est ce qui le caractérise en second lieu, il n'a jamais grandit, du moins aime-t-il à le croire, bien qu'il puisse parfois montrer d'autres facettes de sa personnalités, des facettes qui annoncent la plupart du temps la mort de son adversaire. 

Excentrique, potache, bizarre, intriguant, loufoque, tout ces adjectifs le décrivent parfaitement. Il fait preuve d'une grande désinvolture à propos de la majorité des choses en ce monde et passe la plus part de son temps à prendre des cocktails dans son bar, créé pour un seul mot d'ordre : la Paix. 

Ses deux autres distractions sont de dormir, mais pas n'importe où, il refusera de dormir à la belle étoile si il existe un hôtel dans les 150 km aux alentours et enfin il se passionne pour les femmes, les trouvant toutes belles ou à son goût, il ne fait aucune différence et aime charmer, parfois usant d'un humour maladroit mais jamais lourdingue et encore moins trop entreprenant, il respecte bien trop la gente féminine pour cela, il trouve que les femmes sont un cadeau de Dieu, bien plus important encore que le soleil ou l'alignement des planètes. 

Il parle rarement de manière sérieuse, lui-même ne se prenant pas au sérieux, son langage est fleurit, parfois un peu trop, comme le kimono qu'il porte en permanence, d'aucun diront qu'il s'agit d'un kimono de femme, lui répondra qu'il en avance sur la mode. Faisant fit des titres ou de genre d'attributs, il a prit pour habitude de nommer tout le monde par leurs prénoms et de les tutoyer, une habitude qui s'est renforcée depuis qu'il a ouvert son bar à Détroit il y a quelques siècles.

Bien que la puissance ne lui fasse pas défaut par ses origines, il n'est pas quelqu'un qui ira chercher directement le conflit, trouvant ce dernier comme étant un échec du verbe qu'il porte en haute estime, il essaiera donc par tout les moyens d'éviter ou de fuir le combat qu'il trouve également terriblement fatiguant et si il peut dormir plutôt que de se battre, il n'hésitera pas une seconde. Amoureux de la vie sous toutes ses formes et ayant un sens de l'honneur particulièrement développé malgré les apparences, il ne laissera jamais un enfant combattre, ne combattra jamais un enfant et refusera même de se battre en présence d'un enfant, peu importe son origine ou sa race, il en va de même avec les femmes, bien qu'il lui soit arrivé de combattre certaines d'entre elles, il préfère trouver une solution pacifique qui peut se terminer sous les draps. C'est donc en toute humilité qu'il combat ses adversaires quand la nécessité fait Loi, il ne se vantera jamais d'être un puissant combattant, même si il aime impressionner ses adversaires, espérant secrètement que cette impression suffise à les faire renoncer à combattre.

Il n'a qu'une parole, ses amis peuvent compter sur lui en toute situation, c'est d'ailleurs pour cela qu'il a juré aux parents de Nozomi de veiller sur elle, se refusant de ce fait à les chercher ou à les aider même indirectement, sa mission principale est Nozomi et après un long moment d'attente, il finira par accepter de jouer pleinement son rôle de tuteur.
Il y a une autre personne qui compte énormément à ses yeux et qu'il considère comme un frère, le père de la jeune Nozomi : Arakiel, un ange qui a trouvé l'amour auprès d'une mortelle. Cependant cette amitié n'aurait jamais été possible sans la mère de Nozomi : Maysane, une amitié qu'il avait noué quelques années avant qu'elle ne lui sauve la vie, en effet, Heliantian a faillit être tué par celui qui deviendrait son meilleur ami et le mari de la futur mère de Nozomi. Il lui a toujours été reconnaissant pour ce geste et n'aura de cesse de s'amender de cette dette en les protégeant tout les deux et leur enfant.

Une dernière personne à compté pour lui, il s'agissait d'un Djinn, mais il refuse encore à ce jour d'en parler.

Il a parfois été trahit mais n'a jamais perdu espoir et continue de faire confiance assez facilement, même si derrière cette confiance, il testera longuement quelqu'un avant de le considérer comme un ami puisqu'il dit lui même qu'il peut avoir confiance en certains de ses ennemis, pour être à la hauteur de leur réputation.



Suite


Carte d'Identité
Pour aller plus loin
Pouvoirs/Capacités

Contrôle absolu de la lumière
Contrôle absolu des ténèbres
Aura envoûtante : Quiconque, homme ou femme, se tenant aux côtés d'Heliantian ressent une sensation, une odeur qui lui rappel les plus agréables moments de son existence cela a d'ailleurs souvent un attrait sexuel pour le Nephalem de la part de ces personnes. Il peut choisir de l'activer ou la désactiver à volonté. Il s'agit en réalité de l'aura du Nephalem et de sa condition spéciale qui fait de lui un aimant naturel.

Le reste sera dévoilé au fur et à mesure du rp.


Faiblesses

Les écritures saintes (Divines ou Diaboliques)

Le reste sera dévoilé au fur et à mesure du rp.



Histoire

Des cieux son père est venu, dans les abysses sa mère a sombré. Au delà des cieux par dessous la terre est né un être qui n'aurai jamais dû être engendré. Matérialisation d'une balance truqué, il est venu en ce monde par la volonté de Dieu sur la première de ses créations humaines, elle qui fut trahit par la lumière et maudite, celle dont la lumière sera à jamais noire comme le soleil un jour d'éclipse, c'est au fond de ce monde que l'on trouvera l'origine de l'être le plus improbable de toute la création, celui que l'on connaît de nos jours sous le nom de Heliantian. Ainsi Dieu avait créé pour Adam une première femme, Lilith, mais devant la beauté de sa création, Dieu ne pu se résoudre à la laisser à l'homme, ainsi il voulu connaître le désir charnelle qu'il avait fait naître dans ses autres créations et il déposa la vie dans le corps de sa créature, là est le début de toute chose, Dieu allait avoir un fils, un être au delà des autres Dieu, un être qui allait pouvoir siéger à sa droite dans sur le trône des cieux, un être dont la lumière jamais ne s'affaiblirai et qui pourrai commander les armées célestes lorsque le jour viendrait. Car Dieu savait que l'utopie ne pouvait vivre éternellement. Mais alors que Lilith avait en son sein l'enfant de Dieu et que l'on donna à Adam un nouvelle femme, un mot fut prononcé au plus haut des cieux, un nom qui jamais n'avait été prononcé et qui allait marquer le début de la rébellion.
C'est l'Archange Lucifer qui le premier le prononça, d'un "Non" céleste il marqua son désaccord avec Dieu tout puissant. L'Unique ne pouvait tolérer un tel acte de rébellion, il chargea alors ses anges fidèles d'abattre Lucifer, Gabriel les appela, Raphaël les équipa et Michel les mena, mais parmi les anges et les archanges certains se regroupèrent du côté de Lucifer et une guerre versa le sang, une guerre durant laquelle il n'y eut aucune place pour une trève.
On ignore comment, mais Lucifer parvint à toucher Lilith, enceinte, Dieu ne pouvant tolérer que sa perfection fut touchée de la main d'un rebelle se détourna d'elle. Elle connu alors l'abandon, la trahison, la colère. Elle somma alors Lucifer de lui procurer une arme et s'engagea dans la lutte, la première humaine à désobéir à Dieu. Devant de tels actes Dieu tout puissant développa sa toute puissance et ouvrit sous les pieds des rebelles, un monde qu'il avait façonné pour eux, un Paradis inversé où ils seraient excommuniés et où ils perdraient leur Grâce ainsi que le privilège de la blancheur de leurs ailes.
Ainsi ils furent projeté, abandonnés par Dieu, certains hurlèrent, d'autres pleurèrent d'autres encore maudirent leur Père mais leur fin fut inéluctable, une fin vers les tréfonds de ce monde d'où ils ne pourraient jamais plus revenir ou d'où ils ne pourraient contempler les cieux où ils avaient été créés. Pourtant Lucifer ne s'avoua pas vaincu et il donna naissance à sa propre armée, mais cela est son histoire.
Lilith, première humaine à connaître l'Enfer de Dieu s'éveilla au milieu de la puanteur et de la noirceur de ce lieu, seul, aucun ange n'était tombé à ses côtés, elle avait mal, elle souffrait d'être en ce lieu et alors qu'un soupçon de lumière vers le monde demeurait, elle s'en empara et fut projeté dans un monde qu'elle ne connaissait pas... la Terre.

Elle toucha l'herbe pour la première fois, elle soufrait plus que de raison, mais elle demeurait libre, de l'Enfer comme du Paradis. Son souffle respira la terre, ce monde qu'elle avait vu être créé sans jamais avoir voulu y aller. Elle ouvrit les yeux sur ce monde, il était encore jeune, aucune cité, aucune trace de vie, pourtant elle vit une créature s'approcher d'elle, l'un de ces animaux créés par les Dieux, un petit renard ou tout du moins son ancêtre, Lilith sourit mais elle était faible. Il lui fallut plusieurs heures avant de trouver la force de se tenir sur ses jambes.

Elle parvint à se relever, tenir sur ses jambes pouvait paraître relever de l’exploit après avoir été jeté du Paradis, mais elle avait été touchée par Dieu, elle n’était pas une humaine ordinaire, elle ne ressemblait en rien à Eve, celle qui l’avait remplacée auprès d’Adam, elle ne connaissait pas la mort, jamais, quelque soit le moyen utilisé contre elle, seul ce qui pouvait tuer Dieu pourrait la tuer elle. De plus tant qu’elle portait dans son ventre l’engeance même de celui qui était à l’origine de tout, les pouvoirs qu’elle possédait étaient incommensurable, personne n’oserait l’approcher, personne ne pourrait faire d’elle quelque chose dont elle ne voudrait pas. Mais elle avait été touchée par l’Enfer, même si elle n’y était resté qu’une fraction de seconde, le sang du royaume de Lucifer l’avait imprégné, elle le sentait en elle comme un désir irrémédiable d’y retourner, de retrouver cette chaleur que lui avait apporté la trahison contre Dieu. Etait-ce Dieu lui-même qui avait empli l’Enfer de cette substance afin que les déchus, car désormais cela serait leur nom, ne soient pas tentés de marcher sur Terre ? Elle l’ignorait et n’allait pas se pencher maintenant sur la question car en elle était la vie qui voulait vivre sur terre et bien qu’elle sembla subir milles tourment lorsque de son dos sortirent pour la premières fois ses ailes faite de membranes et que la couleur de ses cheveux passait au pourpre, elle continuait de se battre pour son enfant.
Le temps nécessaire à la formation fut écoulé et elle mit au monde seule, non pas un, mais deux enfants, des jumeaux, un garçon et une fille, ils étaient liés l’un à l’autre, elle le sentait et elle allait les élever de cette manière. Les enfants allaient grandir au ralentit durant les 20 premières années de leur vie ils ne semblaient avoir qu’une petite dizaine d’années, des années qui avaient vu naître dans leurs dos des ailes à la fois d’ange et de démon, leur mère dans tout son amour, s’était résolu à leur couper, afin qu’aucun signe visible ne puisse les trahir aux yeux de Dieu et de ses chiens de guerre. Elle savait que l’unique n’en resterait pas là, elle savait qu’il voudrait récupérer ses enfants mais si il découvrait leur véritable nature, à moitié angélique et à moitié démoniaque alors… il les exterminerai sans autre forme de procès.
Lilith avait perdu ses remarquables pouvoirs, des pouvoirs dont avaient hérités ses enfants, elle leur inculqua bien des notions à ces êtres qui jamais ne se quittaient veillant l’un sur l’autre mais aussi et surtout, sur leur mère bien aimée.
Pendant ce temps sur Terre l’homme avait fait son apparition, Lilith ignorait qu’il avait été chassé du Paradis pour avoir convoité la pomme, elle en aurait sans doute rit, car au-delà de la mère protectrice, elle riait énormément, son visage était en permanence heureux devant ses enfants.
Mais voilà, les guerres célestes ne cessaient pas et le courroux de Dieu allait arriver à son paroxysme lorsqu’il découvrit ce que l’on appela, un Nephalem, engeance d’un ange et d’un démon, ces derniers créés par Lucifer pour composer son armée. Ainsi les anges et les démons pouvaient s’aimer, éprouver des sentiments sincères et purs comme l’amour, Lilith elle aussi avait aimé, elle avait aimé Dieu de tout son être mais il l’avait trahit et depuis ce jour elle revoyait le visage si beau de Lucifer qui s’était opposé à son créateur. Mais l’ignominie pour Dieu ne s’arrêtait pas là, des anges s’étaient épris d’humains, engendrant les Nephilims. Mais Dieu ne fut pas le seul à entrer dans une colère divine, Lucifer lui aussi, agacé par la naissance de ces créatures voulu agir, mais ce fut son père qui le fit le premier. La première trêve fut conclue, les démons allaient rester en Enfer et les Anges au Paradis et les flots purificateurs allaient balayer ce monde et Lilith n’avait nulle part où aller.
Elle avait bien pensé retourner aux enfers, mais c’était peine perdue, Lucifer en avait scellé les portes, peut être par peur de Dieu ou parce que lui aussi cherchait à anéantir ces enfants. Lilith n’eut d’autre choix, depuis qu’elle était arrivée sur cette Terre, elle n’avait que très peu bougé de ces îles qui forment aujourd’hui le Japon. Elle avait côtoyé bien des créatures et des divinités mais une seule avait pu comprendre la trahison qu’elle avait subit : Izanami, épouse d’Izanagi, trahit par ce dernier pour son apparence répugnante et qui depuis règne sur le monde souterrain japonais. Lilith alla donc « frapper » à la porte d’Izanami, son fils Heliantian et sa fille Liora entre ses mains. Izanami avait sentit le bouleversement arriver et même elle ne pouvait s’y opposer, néanmoins aucun serment ne la liait au Paradis ou à l’Enfer, elle laissa donc sa porte ouverte et alors qu’elle la refermait brusquement, les eaux de Dieu submergèrent le monde, le garçon, Heliantian, ressentit toute la puissance de Dieu mais aussi le malheur qui s’abattait sur Terre, il entendait les Néphalem, Nephilim et leurs parents qui n’avaient pas eut le temps de fuir et qui imploraient la grâce de Dieu… une grâce qui jamais ne vint. Pendant 40 jours et 40 nuits le monde fut recouvert par les eaux.
Loin d’être terrifié par le monde qui l’avait accueillit, Heliantian s’y intéressa, un être éveillé tel que lui s’intéressait à tout, même à ce qui n’avait pas d’intérêt. Il alla même jusqu’à confronter Izanami, un jour où ils étaient tout les deux il tendit une main vers son visage, la Déesse, horrifiée par elle-même et parce qu’elle ne voulait pas voir un autre être la rejeter s’y refusa en premier lieu. Mais au fil des jours Heliantian réussit à l’attendrir et elle fini par se pencher pour se mettre à sa hauteur, lorsque la main du fils de Dieu toucha la peau de la Déesse, il n’eut rien d’autre qu’un sourire, non pas de pitié mais un véritable sourire de la part du garçon.

« Je vois toute la beauté de ceux qui ont refusés de te voir. Ne crains pas ton reflet, Izanami »

Oui à l’époque il versait dans une sorte de philosophie bobo mais qui avait eut un grand effet sur la Déesse qui l’avait finalement prit dans ses bras. Alors que la 40ème nuit touchait à sa fin, Izanami garda ses invités durant le même temps, Dieu n’allait pas s’arrêter là, il avait envoyer ses fantassins pour détruire ceux qui auraient survécu à sa colère.

« Tu dois sceller les pouvoirs de tes enfants, Lilith, sinon IL te retrouvera et quand on voit ce qu’il a fait aux autres… je ne veux pas imaginer ce qu’il va vous arriver. »

« Jamais, je ne peux pas m’y résoudre, ils ont besoin de vivre, de devenir plus fort pour se défendre. Izanami tu as fais plus que ce que Lucifer lui-même a fait pour moi, mais mes enfants doivent pouvoir un jour demander des comptes à leur père. »

« Lorsque ce jour arrivera préviens moi… je m’en irai dans un autre univers car celui-ci risque bien de disparaître. »

Izanami les laissa repartir le ciel à l’extérieur était de nouveau bleu, rayonnant prêt à accueillir de nouvelles races, de nouveaux hommes car dans sa colère Dieu épargna Noé et l’ensemble de ses descendants.
Pendant bien des siècles la famille vécue cachée, les enfants développèrent leurs pouvoirs et leurs savoir en secret, Heliantian sembla s’intéresser énormément aux humains renaissant, il passa bien des heures à parler avec eux, à leur apprendre quelques rudiments d’habitations, il découvrit avec eux ce qu’était le véritable rire des hommes. Bien entendu il riait très souvent avec sa sœur ou sa mère, mais entendre les hommes rire le réconfortait pour l’avenir, il eut également ses premières expériences amoureuses avec les humains, il rencontra peu de gens hormis ceux là, sa mère craignant une trahison d’une quelconque divinité pour obtenir du pouvoir aux yeux de Dieu.

Mais ce qui devait arriver arriva, aujourd’hui encore Heliantian ignore comment ils ont été retrouvé, mais les anges vinrent à leur rencontre armés et prêt à en découdre. Ils capturèrent Lilith en premier, seul moyen de pression contre ses enfants. La rage d’Heliantian ne fut jamais aussi forte que ce jour là, bien qu’il fut encore imparfait il déchaîna son pouvoir sur les anges et en tua deux qui allaient vers lui pour le capturer ou le tuer, sa sœur n’était pas en reste, s’armant à son tour elle tua sans mal deux autres anges.

« Arrêtez ! »

La mère leur donna cette ultime recommandation, les anges ne pouvaient pas affronter les enfants de Dieu, mais ils n’étaient pas là pour ça, ils avaient reçu l’ordre de ramener Lilith, les enfants, Dieu lui-même s’en chargerait.

« Ne lui montrez pas où vous vous cachez jamais, fuyez les enfants, je vous aime… »

Heliantian était d’apparence un jeune adulte à ce moment là, l’impuissance qu’il ressentit, la colère, il ne pouvait pas posséder un tel pouvoir si c’était pour voir sa mère disparaître et pourtant il devait lui obéir, il prit sa sœur dans ses bras et ils échappèrent aux anges de Dieu, laissant Lilith entre les mains de Dieu. Ils fuirent pendant bien des années à travers tout le Japon, Heliantian ne laissant jamais la main de sa sœur, la protégeant la rassurant, peut-être d’un certain côté il l’infantilisa, mais il n’avait plus qu’elle, elle ne pouvait pas disparaître elle aussi.

Bien des années s’étaient écoulées à présent, Heliantian et Liora avaient cessés de courir, ignorant le devenir de leur mère ils vivaient l’un pour l’autre, ils allaient à la rencontre de ce monde ensemble, Heliantian partant parfois seul pour rencontrer des hommes ou des Dieux, ne craignant qu’ils aillent tout raconter à son père. Ils ne se battaient pas, ils n’usaient pour ainsi dire d’aucun de leurs pouvoirs, vivant simplement. Mais la vie continuait et Heliantian rencontra la Kami Amaterasu, elle le faisait rire avec ses grands airs et son égocentrisme, lui qui avait toujours vécu pour sa sœur en oubliant sa propre personne, il se moquait gentiemment d’elle et quelque part c’est ce qui les a rapproché. Heliantian en rentrant le soir parlait pendant des heures à Liora de la Kami, lui racontant comme elle le faisait rire bien souvent à ses dépends, qu’elles s’entendraient bien toutes les deux, qu’il n’y avait aucun danger.
A ce moment là il ne se rendit pas compte que sa sœur sombra dans les ténèbres, jalouse de la kami au moins autant que la kami devait être jalouse que Heliantian appartienne autant à sa sœur qu’à elle. Amaterasu et le fils de Dieu avaient noués une étrange relation mais qui semblait leur convenir parfaitement. Mais il ne se rendit pas compte qu’à chaque moment passé avec son amante, cela plongeait un peu plus sa sœur dans le désespoir et la désolation, à tel point qu’un jour alors qu’il revenait à leur grotte, jamais ils n’avaient vécu ailleurs, refusant les habitations humaines, il ne la trouva pas, c’était le lendemain où il avait annoncé à Liora que Amaterasu lui avait proposé de devenir un kami, de le transcender encore plus, Heliantian ne semblait pas intéressé et il ne l’avait jamais véritablement été tant une quête de pouvoir était futile pour lui, mais pour la kami il aurait accepté et c’était ce que sa sœur ne pouvait supporter. Elle ne revint que plusieurs jours plus tard sans donner d’explications, jouant la mystérieuse, mais Heliantian sentit quelque chose de différent en elle.

« Qu’as-tu fais ? »

« La même chose que toi, je m’ouvre à de nouveaux horizons »

« Ne dis pas de sottises, Liora, dis moi ce que tu as fais ! »

Il la prit alors par les épaules et plongea son regard dans celui de sa sœur et il y découvrit une trace de noirceur tout à fait nouvelle, cette même trace dont leur mère leur avait déjà parlé, celle de l’Enfer.

« Non… Liora non, tu ne peux pas aller là bas… Lucifer nous déteste autant que notre père… je suis là… »

« Tu es là… ne me fais pas rire, tu n’es plus là depuis que tu es avec elle ! »

« Alors c’est ça ? C’est pour te venger que tu es aller là bas ?... Oh Liora… »

« Cesses cette voix niaise avec moi, mon frère, tu n’es plus de mon sang ! »

Elle déchaîna alors sur lui une attaque qui aurait pu tuer un Dieu, Heliantian fut projeté sur plusieurs dizaines de kilomètres transperçant tout sur son passage, sa course fut ralentit et arrêter lorsqu’il percuta une montagne dont le choc créa une grotte qui existe toujours aujourd’hui. Il ne répliqua pas, il ne pouvait pas lever la main sur sa sœur, il se souvenait seulement de ses paroles. Ce fut Amaterasu qui le retrouva plusieurs jours plus tard à moitié mort, non pas du choc bien qu’il fut violent mais de la tristesse qu’il avait dévoir perdu sa sœur.

« Nous devons agir, toi et moi, pour le bien de ma sœur, elle ne doit pas utiliser son pouvoir pour ouvrir la porte à Lucifer, l’Enfer sur Terre, ce n’est pas encore pour tout de suite. »

Amaterasu n’hésita pas et accepta, Heliantan se mit alors à l’ouvrage créant une chevalière, sa sœur et lui avaient été lié à jamais, si il réduisait ses pouvoirs, il en serait de même pour elle, mais il ne pouvait pas se limiter à cela, elle devait oublier, tout oublier. Il parvint à la faire sortir de l’Enfer et fini par la prendre au piège, resserant l’étreinte sur elle, il glissa ses doigts à l’intérieur même de son esprit.

« Je suis désolé Liora… je t’aime… »

Il brisa alors l’esprit de sa sœur, profitant de son coma il lia son pouvoir à celui de la kami et enferma souvenirs et pouvoirs dans la chevalière, si lui garderait sa mémoire intact sa sœur subirait un cycle infini de réincarnation où elle pourrait vivre comme une humaine. Dès lors lui aussi affaibli ne pouvait dépasser le niveau d’un Nephalem, ce qui était déjà très au dessus de la plupart des créatures vivantes. Il s’assura que Liora soit prise en charge par une famille humaine qu’il adorait parmi toutes les autres et il la laissa, mourant à l’intérieur de l’amour de sa sœur qu’il ne reverrai jamais. Amaterasu lui proposa une nouvelle fois de faire de lui un kami mais il s’y refusa et s’isola pendant plus d’une année refusant de voir quiconque. En ressortant il passa bien des siècles aux côtés de la kami, il n’avait plus qu’elle et elle semblait l’accepter malgré son pouvoir diminué, les hommes eux évoluaient mais Heliantian les regardait de loin, ne prenant part à leurs querelles qu’il jugeait futile.

Ce bonheur fut une nouvelle fois entachée, à croire que le Nephalem était porteur d’une malédiction qui lui refusait de se trouver aux côtés de femmes qu’il aimait. Susanoo frère de Amaterasu vint le trouver alors que cette dernière était partit à l’un de ses temples y écouter les prières de ses fidèles. Susanoo empoisonna l’esprit encore fragile d’Heliantian, après tout si Amaterasu n’avait pas rechigné à sceller sa sœur et à le garder même diminuer c’était parce qu’elle espérer utiliser son pouvoir pour renverser Izanagi lui-même voir même Dieu, alors elle allait le trahir, elle allait jouer avec lui et profiter mais ce qu’elle ressentait ce n’était rien, elle avait aimé sceller Liora, elle avait aimé la souffrance d’Heliantian, elle allait le faire souffrir et donc faire souffrir Liora… encore.
Heliantian s’y refusa et il conclu un accord avec Susanoo, il lui mènerait Amaterasu et ferait en sorte de lui faire subir ce qu’avait vécu Liora, pour lui donner une leçon. C’est pourquoi le fils de Dieu s’en alla à la rencontre d’Izanami, l’implorant de lui venir en aide, la Déesse, heureuse de pouvoir aider cet enfant qui ne l’avait pas jugé, lui offrit une fiole de son sang qui permettait de sceller toutes les créations d’Izanagi.
Alors Heliantian fit confiance à Susanoo, il attira Amaterasu dans les griffes du kami des tempêtes. A peine avait elle seulement franchit le seuil de l’endroit défini que Susanoo sortit de l’ombre pour réciter une incantation soutenu par le pouvoir d’Heliantian qui usa du sang d’Izanami pour sceller Amaterasu. Alors que tout s’était remarquablement déroulé, Susanoo berna Heliantian lui assénant un sort suffisant pour le perturber psychiquement, une fourberie de plus.

« Merci, merci petit Nephalem, grâce à toi j’ai ma sœur en bocal, mon père va me vénérer et une dernière chose… elle n’a jamais pensé à te trahir… »

Susanoo s’en alla, riant à gorge déployée alors que l’esprit d’Heliantian se libérait peu à peu. S’en était trop pour le fils de Dieu. Le Kami des tempêtes était devant son père à l’instant où il fit irruption, dans une splendeur que ne l’on avait jamais connu depuis la disparition de sa mère, il n’avait pas son plein potentiel mais avait misé sur son charisme.

« Izanagi ! Livres moi ton fils et ton règne perdurera, affrontes moi et tout prendra fin à présent ! »

La voix d’Heliantian résonnait dans le palais céleste alors que Izanagi qui ne connaissait pour ainsi dire pas cet être prit peur. Néanmoins sa majesté lui refusait de fuir, tout comme il refusait de croire en la culpabilité de Susanoo ou même qu'il puisse être battu par un être qui n'était pas un Dieu.

"Tu oses intervenir, toi dont j'ignores le nom et tu menaces mon enfant dans ma maison ?!"

Izanagi lança sur Heliantian une bourrasque et s'arma de sa lance mais Susanoo s'interposa.

"Père laissez moi, si il faut le chatier je vous prouverai une nouvelle fois que je suis digne du trône que je convoite."

"Cessez vos enfantillages de Dieux capricieux !"

Susanoo prit de l'élan et vint percuter Heliantian pour l'emmener à l'extérieur du palais. Le Dieu invoqua alors une tempête gigantesque, des trombes d’eau et des éclairs se déversèrent sur les deux adversaires. Le kami n'avait jamais véritablement connu la défaite et ne comptait pas que ce jour soit le sien alors des orages et des tempêtes il concentra le pouvoir sur sa cible.
Heliantian fut touché par la foudre et la tempête, prit dans cette bourrasque capable d'anéantir Amateratsu elle-même le fils de Dieu tint bon, il subissait pour le moment mais sa colère n'en était pas moindre, bien au contraire, il s'armait et alors que son corps subissait les assauts il parvint à se relever et à trancher de sa main la tempête.

"Tu n'es qu'un enfant kami ! Je te refuses le droit de régner !"

"Qui es-tu pour m'interdire cela? Ton pouvoir ne sera jamais l'égal du miens!"

Susanoo s'arma alors de son épée et fonça sur Heliantian qui reçu le coup de plein fouet, on ignore si c'était délibérer, si c'était pour ne pas briser la lame qui enfermait désormais le pouvoir d'Amaterasu et la kami elle-même ou même si c'était pour expier ses fautes. Quoiqu'il en soit sa chaire fut percée et son épaule sur le point de se disloquer.

Mais Heliantian était prit dans l'immensétude de ses propres pouvoirs, il était capable de dominer Susanoo et seul l’orgueil du kami allait lui permettre de tenir debout, c’est alors pour la première et la dernière fois que l’on entendit ces paroles résonner dans la bouche du Nephalem.

« Je suis la Volonté de Dieu incarné ! Soumets toi ! Toi qui as osé me tromper, subis mon courroux ! »

Le fils de Dieu concentra son pouvoir dans la paume de sa main et invoqua les cieux, crachant une gerbe de sang il fendit la tempête et la lumière perça, c'était un coup puissant qui vint mettre à mal Susanoo l'aveuglant mais également en perturbant son équilibre. Heliantian profita de ces quelques secondes, il s'arma d'une arme faite de lumière pure qu'il avait invoqué et il allait frapper dans le cœur du kami qui parvint à se redresser, le coup trancha alors seulement plusieurs doigts au kami qui hurla de douleur et laissa échapper l’arme dans laquelle il avait emprisonné sa sœur. Heliantian s’empara de l’épée de Susanoo, ce dernier ne voulait pas s'avouer vaincu, mais il devait le reconnaître, la douleur ne pouvait lui permettre de continuer son combat, son assurance l'avait perdu. Il vit alors arriver le revers de la main d'Heliantian qui le percuta de plein fouet pour l’expédier à des milliers de kilomètres.

Le fils de Dieu recueilli l’épée comme si il s’agissait d’un enfant et disparu, son pouvoir avait déjà alerté les anges qui s’étaient mit à le traquer, parmi ces anges, l’un d’eux allait devenir bien des années plus tard, son meilleur ami. La culpabilité qu’il avait envers Amaterasu était grande mais il ne lui montra jamais. Une fois mit à l’abri il invoqua la kami depuis son sabre mais ne lui dit rien par rapport à ce qui venait de se passer, Heliantian était trempée, en sueur et quelques tâches sommaire de sang souillait son kimono.

Pendant des années il tenta de rompre le sort, de briser la malédiction, mais il ne pouvait aller à l’encontre de son propre pouvoir. Il quitta également le Japon, Amaterasu s'était refusé à y retourner et il l'avait suivis, non en guise de pardon mais cela allait également lui permettre de découvrir le monde de son père.

avatar

Qui Suis-je
Race et Caractèristiques:
Pouvoirs et Faiblesses:
Métier et Placement Sociale:
Barrique ancestrale
Barrique ancestrale
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis : Masculin
Fichiers : 52
Sur ED depuis : 12/06/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pourquoi remettre à demain ce que l'on peut faire après demain? [Heliantian] Ven 7 Oct 2016 - 19:11

Suite


Histoire

A l’extérieur de la bulle qu’il s’était créé avec Amaterasu, le monde continuait d’évoluer, l’occident avait entamé sa progression médiévale, alors qu’à travers le monde connu par ce que l’on appelait déjà « l’homme moderne » la religion du catholique se répandait comme une traîné de poudre. Heliantian ne prêtait pas attention à cette progression, peu importe la religion dominante dans ce monde cela ne changeait pas grand-chose pour lui, il voyait néanmoins les effets dévastateurs de la perte de fidèles sur le comportement d’Amaterasu, c’est peut être à cette époque il commença à devenir plus cynique, que tout lui passait plus ou moins au dessus, il se contentait de boire du saké et de regarder la vie se dérouler, même si elle voulait retrouver ses fidèles, c’était autre chose. Alors que la kami courrait après quelques prières, le fils de Dieu lui commençait de nouveau à arpenter les cités des hommes, prenant plaisir à partager histoires et nourriture, Heliantian aimait être avec les humains, tout comme il aimait passer du temps avec les non humain, la relation qu’il entretenait avec la kami était certes exclusif dans un certain sens mais la vie du Nephalem était mouvementé, il était loin de chercher la solitude ou la chasteté, il profitait de son éternité. Tant et si bien qu’un jour il rencontra une humaine, elle répondait au nom de Maysane, il n’y eut jamais rien entre eux, du moins sur le plan charnel, elle l’avait repoussé et ils étaient devenues amis, voir même complice, elle lui rappelait sa sœur d’une certaine manière et il s’attacha bien vite à elle, même si il encourait de ce fait la jalousie d’Amaterasu, mais cette dernière était bien trop fière pour le montrer de but en blanc, plutôt des allusions ou ce genre de sous entendu qui finissait par amuser Heliantian plutôt que de le faire se confondre en excuse, elle devait se rendre compte, il ne lui avait jamais totalement appartenu et ne lui appartiendrait jamais, il n’était pas devenu un kami et de ce fait il gardait une liberté bien plus grande que si il avait prit les responsabilités d’une divinité, il se contentait de peu et c’était peut-être ce qui agaçait le plus la kami, il aurait pu conquérir beaucoup de territoire, mais il se contentait d’errer par simple plaisir de visiter le Japon et le monde, un monde qu’il fit aussi découvrir à Maysane, mais cette dernière aimait le Japon et préférait toujours y revenir.

Puis vint un jour, alors qu’en France des hommes que l’on nomment aujourd’hui des philosophes lançaient une révolution de pensées, Heliantian avait peut-être été moins méfiant ou alors peut-être avait il été dénoncé, la jalousie d’une kami n’était pas à prendre à la légère bien qu’il n’a jamais voulu croire à cette hypothèse, quoiqu’il en soit il fut découvert par un groupe d’anges, mais ce groupe était différent des autres créatures qu’il avait déjà affronté, ils étaient entraîné, ils possédaient des artefact capable de faire reculer le Nephalem, ces envoyés de Dieu étaient là pour lui et lui exclusivement, l’un se démarquait des autres, avec sa grande chevelure blanche et son teint maladif.

« Wow… tu devrais aller à la mer ça te ferai peut-être du bien… » Avait lancé Heliantian avant même les présentations.

« Silence renégat, par ordre de Dieu rends toi ou il nous faudra t’amener de force. »

Heliantian se gratta l’arrière de la tête.

« Tu veux pas plutôt prendre un verre de saké, excellent en plus c’est une de mes amies qui le fait et ce serait moins fatiguant que… »

Mais il n’eut pas le temps de finir sa phrase que l’ange fonçait déjà sur lui, la vitesse prit de court Heliantian qui eut à peine le temps de se mettre en garde. Combattre un groupe d’anges aussi entraîné alors qu’il n’avait pas croisé le fer depuis plusieurs siècles n’allait pas être aisé. Il sortit alors son katana, sans pour autant en invoquer le pouvoir de Amaterasu, la kami ne devait pas être mêlée à tout cela. Il fit quelques échanges et très vite parvint néanmoins à dominer la horde, mais il en restait un, le maladif qui semblait ne pas vouloir abandonner avec ses grands discours sur la grandeur de Dieu et sur la pureté du Paradis.

« Vraiment ? Dieu est un concept assez sympa mais faut pas te mettre en transe pour ça, y’a des choses plus intéressantes, regardes les femmes par exemple, une merveille de création, tu veux te battre alors qu’il y a tellement mieux à faire »

Tant qu’il discourait il continuait de se battre, la nuit était depuis tombé et une tempête grondait, les éclairs et la pluie rappela à Heliantian son combat contre Susanoo mais il sentait qu’il y avait bien plus ici, il n’arrivait pas à être en colère contre cet ange qui accomplissait une volonté divine bien trop manichéenne.
Les deux adversaires se regardaient, le vent fouettant leurs visages et la pluie embrumant leurs regards, des éclairs zébraient les cieux alors qu’ils flottaient tout les deux dans les airs, les ailes disparate d’Heliantian étant sortit de son dos alors que celles d’un blanc immaculé de l’ange étaient en parfaite harmonie.

« Regardes autour de toi ange, il n’y a ni bien, ni mal, cette guerre a été imposée par les cieux et l’enfer, mais tu n’es qu’un pion sur SON échiquier, renonces ! Prononces le mot ! Dis le ! Dis lui… non »

« Jamais ! »

L’ange entra dans une rage folle et semblait même surpasser Heliantian dans certaines secondes, un coup fut alors plus puissant que les autres et le fils de Dieu fut projeté, l’impact fut tel qu’il déclencha une coulée de boue qui se dirigeait vers le village voisin. Il n’hésita pas, se détournant de son adversaire il partit à toute vitesse pour tenter d’endiguer la catastrophe à venir. L’ange contemplait déjà sa victoire et alors qu’il fonçait pour porter le coup fatal à son adversaire il fut projeté violemment en arrière grâce à un mur invisible.

« Sanzai suru kemono no hone ! Sento, kosho, kotetsu  no sharing. Ugokeba kaze, tomareba sora. Yariutsu neiro ga kojo ni michiru ! Raikoho !»

Regardant autour d’eux, les combattants virent une allure gracieuse, pieds nus dans la boue et qui venait de lancer un sort qui visiblement lui avait demandé beaucoup trop d’énergie, pourtant elle incanta une dernière fois.

« Sajo Sabaku ! »

Et des chaînes d’énergie vinrent immobiliser l’ange, permettant ainsi à Heliantian de contenir la coulée de boue. Une fois la catastrophe maîtrisée Heliantian récupéra Maysane affaiblit et la porta dans ses bras, il se pencha alors sur l’ange et murmura…

« Qu’est ce que je vais bien pouvoir faire de toi maintenant ? »

Son meilleur ami, ni plus ni moins, l’ange nommé Arakiel fut impressionné par la force de l’humaine et on ignore si c’est cela ou les traits gracieux de Maysane, mais il en tomba immédiatement amoureux, ne rentrant jamais au Paradis et adoptant la philosophie de vie d’Heliantian, autrement dit : le laisser aller. Ils vécurent heureux de longues années, formant un trio inséparable ce qui eut comme effet d’éloigné Amaterasu et la relation qu’elle avait avec Heliantian se modifia sans pour autant jamais réellement changer dans le fond. Mais l’âge vint par toucher Maysane, elle qui était la seule humaine du trio elle commençait à mourir.
Arakiel eut alors une longue discussion avec Heliantian, aucun d’eux ne souhaitaient la voir mourir mais comment la garder en vie sans la faire transformer par un vampire ou un lycan ou une créature de ce genre. Le fils de Dieu regretta alors de ne plus disposé des pouvoirs de son père, la question ne se serait pas même posé, à présent il pouvait soigner, mais ramener à la vie ou remonter le temps, cela lui était encore impossible. Il pensa l’espace d’une demi seconde à Amaterasu, mais il savait aussi la rancœur qu’elle entretenait pour Maysane, même si c’était lui qui le lui demandait, elle n’accepterait pas d’en faire une kami, surtout pas elle.
Il ne restait qu’une solution, qui ne rendrait pas les deux hommes tributaire d’une quelconque divinité ou créature et qui ne transformerai pas Maysane en une créature qu’elle ne voulait pas être… la transposition d’âme, autrement dit, garder intact l’âme de Maysane et la transférer dans un corps plus jeune et en bonne santé. Mais cela signifiait une chose : la mort de l’hôte, Heliantian était prêt à prendre ce fardeau sur ses épaules, mais Arakiel restait un ange et surtout sa femme n’accepterait jamais.
Ils discutèrent pendant longtemps des possibilités, Heliantian avait un pouvoir immense qui sommeillait en lui, mais en libérer ne serait ce qu’une partie signifierait redonner une partie de ses souvenirs et de son pouvoir à sa sœur et encore pouvait il seulement briser son sceau seul ? Ainsi il fut décidé par Maysane, agacée de les savoir entrain de comploter, que les corps devraient être sans âme, sur des personnes mourante, Heliantian avec son pouvoir de guérison pourrait lui ôter les traumas et les maladies, Arakiel aiderait au transfert de l’âme.
Et cela fut ainsi fait, pendant des années et des années Maysane vécue grâce à ce stratagème mais il restait quelque chose d’inavoué pour le couple, réussir à avoir un enfant, ils en avaient parlé avec Heliantian, lui-même connaissait bien la condition d’exilé et avant même la naissance d’une quelconque enfant, le fils de Dieu avait juré de protéger leur progéniture de quiconque voudrait lui faire du mal. Durant les siècles qui s’écoulèrent ils firent bon nombre de fois le tour de la Terre, de foyer en foyer pour ne jamais être découvert. Ils vécurent pendant presque 10 ans reculés dans un chalet du nord canadien.

Alors que l’humanité commençait à grandement se développer Heliantian créa son premier bar l’Entre Mondes, il avait définitivement imposé sa neutralité à ses amis et vivre ainsi lui permettait de profiter pleinement de la vie tout en étant caché. Durant ces siècles ils firent également la connaissance d’autres personnes, Heliantian ayant été amusé par le mouvement des Légions Phénix dont il avait déjà entendu parlé par le passé, une sorte d’organisation militaire qui prônait la paix ou quelque chose comme ça.

C’est au 21ème siècle que bien des choses évoluèrent, le bar fonctionnait parfaitement, l’idée d’Heliantian avait mit en sécurité bien des créatures et la découverte du surnaturel en 2039 par l’humanité ne fit que accentuer les choses. Personne ne sait si le fils de Dieu avait déjà vu ce qui allait se passer, à vrai dire personne ne connaissait ses véritables origines et même encore aujourd’hui cela reste un mystère pour l’ensemble de son personnel et des gens qui l’entourent. La découverte de l’orichalque en 2046 ne sembla pas l’atteindre outre mesure, pourtant il renforça son bar avec plusieurs barrières magiques et en 2055 il refusa de prendre part au conflit, se contentant de reccueillir ou de loger les sans abris. Dieu et Lucifer allaient jouer un nouveau morceau, il s’isola pendant plus d’une semaine sans rien dire, ces forces cosmiques il les avait déjà sentit, à l’époque du déluge et cela eut un grand impact sur son moral, il revint l’air de rien, justifiant son abscence par le manque d’espace dans son bar. Il se souvient de ce jour là, quelques heures avant que l’arme atomique ne soit utilisé, Arakiel était venu le voir.
« Tu dois te battre Helian, ne serait ce que pour tes amis, pour la Terre, parce que Lucifer ne doit pas gagner ! »

« J’ai fais ce que j’avais à faire, je ne prendrai pas part au conflit, pas même pour toi ou Maysane et vous devriez en faire autant, notre place n’est pas au front. Tu as été jugé indigne par Dieu, j’ai été banni, que crois tu qu’il arrivera à Maysane si nous sommes prit ou tués ? »

« Si tu as peur dis le ! »

« Je n’ai pas peur Arakiel, je n’ai pas peur pour moi, j’ai vécu plus de vie qu’aucun être ne vivra jamais hormis les Dieux, mais je ne ferai pas couler le sang pour un camps ou pour l’autre, que Lucifer gagne ou Dieu, cela ne changera rien du tout. Tout est perdu, Arakiel, prend Maysane avec toi et partez vous cacher, ce qui va arriver elle n’y survivra pas. »

« Comment le sais tu ? »

« Cette guerre n’en a jamais été une Arakiel, Dieu a perdu lorsque Michel a dit non, tout comme il a perdu lorsque Lucifer lui a dit non. L’homme va faire ce pourquoi il a été programmé, il va tenter de survivre. Allez dans mon abris, sous le bar, loin très loin, je vais vous rejoindre avec les autres. »

Les autres vinrent, mais pas Heliantian, ce que tous ignore, même ses amis, c’est que lorsque l’arme fut utilisée il usa de son pouvoir pour repousser dans tout le rayon de son bar les retombées radioactives mais également le souffle de l’explosion, il arriva dans le bunker avec cette simple phrase et un filet de sang le long de sa tempe droite.

« Faites gaffe ça souffle pas mal dehors. »

Mais la rébellion de 2079 de Saint Michel contre Lucifer eut finalement raison de son bar, heureusement l’explosion a eut lieu en pleine journée, les habitués étaient rare à cette heure mais une partie du personnel ne parvint pas à s’enfuir et seul Heliantian ressortit indemne des décombres… la perte de ses employés l’attrista mais une fois encore il vit les choses et protégea ses amis, tous. Il savait que l’humanité allait retrouver son pouvoir… il savait qu’elle ne voudrait plus des monstres, il commença alors en quelques années à monter un réseau de fausses identités pour les créatures qui pouvaient prendre forme humaine, pour les autres il tentait de trouver potions et sorts afin de les obliger à prendre forme humaine ou même animale, cela leur permettrait de survivre.

Durant les deux cents ans qui ont suivi la fin de la guerre, Heliantian a recréé son bar dans la nouvelle cité des hommes « Neo Genesis », il regarde tout ce petit monde de son œil neutre, amusé de les voir ainsi se débattre dans cette dictature qui venait peu à peu à s’imposer. Mais il y a une grosse vingtaine d’années, ses amis Maysane et Arakiel lui annoncèrent une nouvelle qui eut pour effet de le réjouir, ils allaient être parents, après tout ces siècles d’attente et parfois de tristesse d’un enfant mort né, celui-ci était en parfaite santé, Arakiel le sentait et il eut raison. Une magnifique petite fille vint au monde, lorsque Heliantian la prit dans ses bras pour la première fois il regarda les parents et demanda.

« Faut qu’on appel les trois bonnes fées ou on peut s’éviter le coup des bénédictions foireuses ? »

Il regarda pour la première fois Nozomi et renouvela intérieurement son serment, il allait la protéger, peu importe le prix à payer. Il ne fallut que quelques années à Arakiel et Maysane pour prendre une décision à propos de Nozomi et pour cela, l'ange avait besoin d'Heliantian, mais le fils de Dieu lui même avait besoin d'aide...

« Cela fait longtemps que l’on ne sait vu n’est-ce pas Amaterasu… ne boude pas et viens j’ai à te parler »

Il lui exposa la situation, bloquer les pouvoirs de l’enfant de Maysane sembla réjouir la kami mais pour se faire sans le consentement de l’enfant, un simple sceau comme celui d’Heliantian ne suffirait pas, il allait falloir passer au dessus de la volonté de l’enfant et par conséquent créer une volonté de chaire et de sang. Ainsi pendant plusieurs jours ils façonnèrent Okyo, une épée jumelle quoique plus petite que celle déjà possédée par Heliantian, il garderait désormais les deux à ceinture, l’une comme l’autre lui étant lié, Okyo était une partie d’Heliantian et de la kami, autant dire qu’elle ne se priva pas pour lui dire qu’ils avaient finalement eut un enfant tout les deux, car oui, une arme ne pouvant avoir de volonté, ils personnifièrent son âme et sa volonté en une charmante jeune fille qui grandirait en même temps que Nozomi, les cheveux de la couleurs de ceux d’Amaterasu et le visage en permanence aux trois quarts couvert par un masque à la manière des ninja.
Heliantian passa plusieurs semaines aux côtés de la kami pour la remercier, même si cela ne fut en rien pour lui une punition.

Mais peut-être que la venue au monde d’un nouveau Nephilim avait alerté une cloche divine ou autre chose, quoiqu’il en soit, ils furent de nouveau repérés et même si les traques étaient plus discrète par la configuration de la cité et de la Loi qui y régnait, mais ils furent interpellé par des anges, Arakiel refusa de mettre Maysane ou Nozomi en danger et il entraîna les anges à travers un portail qui se referma devant Heliantian, impuissant devant la décision de son meilleur ami. Annoncer ce qui venait d’arriver à Maysane fut encore plus compliqué et la jeune mère ne pu se résoudre à voir disparaître son époux et quelques temps après décida de partir à sa recherche, confiant à Heliantian, en plus du kimono d’un rose prononcé à fleur qu’elle lui avait offert il y a bien des siècles, sa broche à cheveux, identique à celle que Arakiel avait perdu dans la bataille. Mais plus encore que tout, elle remit entre les mains du fils de Dieu son bien le plus précieux, Nozomi.

Heliantian tenta de la convaincre de ne pas faire cette folie mais c’était une erreur et Maysane s’évapora comme son époux, le corps qu’elle possédait était encore jeune mais le compte à rebours était lancé.
Le fils de Dieu se retrouva donc avec une petite fille, il tenta de la protéger comme il l’avait promit, la gardant loin des yeux de tous, même des habitués de son bar, personne n’était au courant de l’existence de Nozomi et personne ne devait savoir. Mais un jour, par envie de voir Heliantian, la petite fille quitta le logement improvisé au dessus du bar, ce n’était pas son appartement officiel mais juste un endroit calme où il dormait parfois, pour se promener et arriver jusqu’à sa hauteur derrière le bar. Le Nephalem regarda autour de lui, des yeux intrigués, certains envieux, d’autres encore commençaient à s’approcher de la fillette. Pour désamorcer cette situation, il la prit dans ses bras se la fit sauter, en l’air ce qui eut pour effet de décourager les mauvaises intentions.

Cela ne devait jamais se reproduire, il devait cacher Nozomi, même si pour cela il devait s’éloigner d’elle, il la confia à un couple d’amis de Toledo, la cité réserve de Neo Genesis, les séparations furent un déchirement, il fixa son chapeau de paille sur la tête de la fillette et partit sans se retourner.

Depuis Heliantian gère son bar, sa neutralité, ses femmes, son business, bref il continue de vivre alors qu’il a tout perdu.

avatar

Qui Suis-je
Race et Caractèristiques:
Pouvoirs et Faiblesses:
Métier et Placement Sociale:
Barrique ancestrale
Barrique ancestrale
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis : Masculin
Fichiers : 52
Sur ED depuis : 12/06/2016
Revenir en haut Aller en bas
Pourquoi remettre à demain ce que l'on peut faire après demain? [Heliantian]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» qui roule demain et ou ???
» A faire pour demain
» Sam et Frodo ou une amitié malsaine ?
» Que ce cache-t-il dans ce briquet ? (terminée)
» Un nez à fumer sous la douche ! [PV Narydia Ventari et Eldareth]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Drowsiness :: Registres :: Registres de recensement :: Registres Classés :: My Only Boss-
Sauter vers: