Concept et +
Clic !

Concept

ED c'est quoi ? Un forum RP oui, mais pas seulement.

C'est un forum sans prise de tête ou le jeu et le partage doivent primer dans le respect de l'IRL de chacun.
Mais c'est aussi un forum pensé pour ces membres ... Par ces membres. Pourquoi ?
Simplement parce que VOUS êtes la clef de notre évolution. Sur ED, ce sont vos histoires, vos choix et nos partages qui feront avancer l'intrigue.
Bien sûre, nous vous réservons des surprises, mais nous ne sommes pas maître de leur révélation, ce sont vos periginations dans notre monde qui obligeront le staff à réagir et vous dévoiler ses secrets.

Mais ce n'est pas tout, sur ED vous êtes libre ...
Libre de créer vos personnage au grès de vos envies. Libre de créer votre propre espace de jeu et surtout, de le rendre interactif et libre de choisir qui ou ce que vous incarnerez. En effet, ici, les races jouables sont en constante évolutions, en fonction de vos envies.
Il ne tiens qu'à vous de proposer une race, selon vos envies et si vous avez besoin d'une référence, et bien, allez donc jeter un oeil par ici :

Dol Celeb

At This Moment

Rumor's box


Pseudo — Rumeur 1.
Pseudo — Rumeur 2.
Pseudo — Rumeur 3.
Envoyer une rumeur



Pour nous faire connaître !


/!\ Pensez à signaler vos Rp clos : ici !/!\

Find your Place

Weather

1 mois RP = 3 mois IRL.
/!\Penser à dater vos RP /!\
Nous sommes au :

Eté 2301

(Fin Mai - Fin Aout)
Néo-Génesis :
Moyenne des températures entre 30°C et 35°C
Le Soleil est de retour sur la cité, le ciel est bleu et la chaleur est parfois écrasante. La pluie est rare, mais la cités'en accomode.
Autres Cités :
Moyenne des températures entre 30°C et 35°C à Naturalis et Seishin.
Entre 35°C et 40°C à Mao de Deus.

Music is Life


©linus pour Epicode
Black Out
Bon à Savoir :

Effectifs :
WGFP : XX Divinités ▲ 02 Créatures ▲ XX Mutants ▲ 02 Amplifiés ▲ XX Humains ▲ XX Androïdes

WLFC : 01 Divinité ▲ XX Créatures ▲ XX Mutants ▲ XX Amplifiés ▲ XX Humains ▲ XX Androïdes

WMFD : XX Divinités ▲ XX Créatures ▲ XX Mutants ▲ XX Amplifiés ▲ XX Humains ▲ XX Androïdes

MOB : 01 Divinité ▲ 07 Créatures ▲ 01 Mutant ▲ XX Amplifiés ▲ 01 Humain ▲ XX Androïdes

IKN : XX Divinités ▲ XX Créatures ▲ 02 Mutants ▲ XX Amplifiés ▲ 03 Humains ▲ XX Androïdes

Voir les Camps et Espèces
Influence :
WGFP :

WLFC :

WMFD :

MOB :

IKN :

Quésaco ?


Demandes :

Demande de RP :
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
Ma recherche ici ?
Demande de Liens :
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
Ma recherche ici ?
Eternal Drowsiness
Post-apo • SF-Fantastique ▲ +16 • Lime • Yuri • Yaoï • Seinen (sous hide) ▲ Pas de contraintes RP
Si vous voulez connaître nos secrets, il vous faudra oser passer votre curseur sur tout ce qui bouge (particulièrement vos deux guide sur la bannière) !



 

Projet X-23 Mutante pas comme les autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Registres :: Registres de recensement :: Registres Classés :: My Only Boss
MessageSujet: Projet X-23 Mutante pas comme les autres Sam 15 Oct 2016 - 19:09

Projet X-23 - Laura
Feat X-23 (Marvel)
Sol ¤ 21 ans ¤ Mutante ¤ Mutante Amplifié ¤ MOB ¤ Inconnue ¤ Célibataire

Carte d'Identité
Pour aller plus loin
Situation

Métier : Non recensée
Placement Social : Non recensée
Résidence : District Golem - Liberty Island
Cité de Naissance : Néo-Génesis


Qu'en Pensez-vous

Androïdes : Elle n'a pour ceux qui n'ont pas été capable de se libérer que du mépris. Elle a en horreur leur façon d'agir comme des machines alors qu'ils ont acquis une conscience pour les dernières versions.
Amplifiés : Elle n'en pense rien de particulier parce qu'elle ne les différencie pas du reste du monde.
Surnaturelle : Elle ne saurait pas trop dire ce qu'il en est réellement, malgré la vie grouillante qu'elle a découvert à Liberty Island, au fond, elle tente de trouver une explication capable de réfuter la vérité pourtant observée de ses yeux, certainement pas peur.


Derrière l'écran

Pseudo : Yami' ect
Age : 25 toujours
Expérience RP : quelque 10 toujours
Où nous as-tu trouvé ? Toujours fonda !
En cas de départ, que souhaite tu pour ton perso ?
Et vaut toujours mieux pas que je parte :p
Un commentaire ?

Physique

Laura, c'est un soldat. Elle a été élevée pour être une véritable machine de guerre, mais aussi l'espionne parfaite. En conséquence, elle est petite, fine, mais terriblement musclée. Son ventre plat aux abdominaux sculptés pourraient en rendre jalouse plus d'une, mais sa petite poitrine, peu encombrante, de fait, à tôt fait de toutes les décomplexer. Sans compter qu'elle n'a rien de réellement remarquable, puisque tout son être à été pensé pour pouvoir se fondre dans la foule et y disparaître. Sa peau lisse à un teint d’albâtre, un peu maladif en hiver et légèrement halé l'été, son nez, légèrement retroussé contribue à adoucir ses traits durcit par la haine et l’agressivité. Elle semble constamment en colère et même ses joues encore un peu rondes et ses grands yeux d’obsidienne ne peuvent faire oublier la froideur que dégage tout son être. Ne vous méprenez pas, Laura n'est pas un bloc de marbre indéchiffrable, au contraire, elle est terriblement expressive et est incapable de réellement dissimuler ses émotions. C'est peut-être pour cette raison qu'elle porte ses longs cheveux noirs constamment détachés, pour dissimuler son visage et les émotions qu'elle ne peut cacher.

A première vu, outre son air revêche, Laura ressemble donc à n'importe quelle humaine. Elle n'est pas réellement belle, sans être vraiment moche, elle reste dans une norme banale qui lui permet de se faire oublier. En revanche, elle ne fait rien pour s'entretenir, elle ignore jusqu'au sens du mot féminité et ne se préoccupe pas de savoir si elle plaît ou non. Elle ne croise que très rarement un miroir et se contente d'enfiler ce qui sera pour elle le plus confortable. Sa seul coquetterie consiste à se brosser les cheveux, de temps en temps, pour tenter d'en garder le contrôle et lorsqu'elle les trouve trop long, elle y passer simplement un coup de ciseaux, privilégiant toujours le confort à l'apparence.


Caractère

Ce qui définit le mieux Laura, c'est la colère. Depuis qu'elle a échappé à ses tuteurs, elle ne ressent plus que de la colère, de la haine et beaucoup d'amertume. Elle vit avec l'impression de ne pas avoir le droit d'exister, comme si sa venue au monde n'était qu'une vaste blague, comme si elle n'était qu'un objet sans la moindre valeur et elle ne comprend pas. Elle ne comprend pas la raison de son existence et c'est certainement ce qui la met la plus en colère. Elle n'a toujours connu que l'obéissance et la violence, ignore tout de la prévenance maternelle, de la protection paternelle. Ce qui se rapprochait le plus d'une mère pour elle l'a trahie. Du moins, c'est ainsi qu'elle le ressent. Selon elle, elle ne peut faire confiance à personne, tout simplement parce que personne ne peut lui faire confiance. Elle a apprit à mentir, trahir, pour servir ses intérêts, ou plutôt, ceux de ses tuteurs et aujourd'hui, elle ne le fait que pour elle, pour atteindre son but, se venger et obtenir des réponses. Elle veut comprendre pourquoi on l'a créé, elle veut savoir comment exister, tout simplement, en étant plus qu'un simple numéro de dossier et pour ça, elle est prête à tout. Du fait de son passé, elle ne fait pas vraiment la différence entre le bien et le mal, aujourd'hui, tout ce qu'elle sait, c'est qu'elle doit survivre, rester cacher, frapper vite et fort pour mieux disparaître. Elle ne connaît ni la compassion, ni la pitié et peut se montrer terriblement impulsive, mais aussi d'un calme froid et terrifiant. Elle est capable de faire preuve d'une esprit de stratège qui ne laissera aucune chance à ses victimes. Cependant, ses manigances sont celles d'une chasseur et non pas d'un joueur, de fait, elle est incapable de comprendre les rouages de la politiques et ses combines dont elle est pourtant une victime.

Elle découvre le monde depuis peu et la colère qui est devenue son moteur pour survivre est teinté de peur. Sans repères, elle se trouve parfois face à des situations qui la dépasse et découvre l'étendue de la palette des sentiments humain avec étonnement et beaucoup de difficulté, ce qui a tendance à la freiner dans sa quête de vengeance. En somme, Laura n'est qu'une enfant qui a tout à apprendre.



Suite


Carte d'Identité
Pour aller plus loin
Pouvoirs/Capacités

Pouvoir de Mutant :

Aether : Laura est d'absorber l'Ether, source des éléments et de la magie elle même. Source du lien entre corps astral et corps physique. Il est la conscience de toute chose, vivante ou inerte. En l'absorbant, Laura rend inoffensive la pire des Créatures, la privant de ses pouvoirs surnaturelle.

Résistance : Laura est simplement invulnérable physiquement. Rien ne peux ni l'atteindre, ni la tuer. Rien, à part sa propre mutation.

Amplifications :

Oeil bionique : Ses yeux ne sont pas les siens, ce sont des amplification qui lui permettent de voir dans le noir, voir plus loin qu'un humain lambda, jusqu'à un kilomètres et qui lui permettent également de voir à travers la chair, les organes et les points vitaux de tout ce qui vit. Elle peut ainsi distinguer le surnaturelle de l'humain.

Lames du tigre : Deux lames sortent de ses mains, entre son index et son majeur et entre mon majeur et son annulaire. Ce sont des lames faites d'orichalque mêlé à de l'argent, du platine, du titane et de l'adamantium. Elles sont incassables, longues de 35 cm et épaisse de 15 cm. Une lame sort de chacun de ses pieds, faite du même alliage que celle de ses mains.


Faiblesses


¤ Aether affaiblit Laura. Simplement parce qu'elle ne peut absorber indéfiniment l'Ether. Il est constamment présent dans l'air et son corps, si invulnérable soit-il, ne pourrait pas le supporter. Il ne pourrait pas contenir tout l'Ether du monde. Son don ne s'active que lorsque son adversaire tente de faire appelle à ses pouvoirs, magie ou mutation. Plus son adversaire sera puissant, plus le temps passer en sa présence devra être limité afin de ne pas dépasser ses propre limites et ne pas simplement exploser à cause de l'Ether absorbé.

¤ L'utilisation de ses lames la fait terriblement souffrir. Ses propre armes la blessent réellement et elle peut mettre plusieurs jours à cicatriser des plaies causé par l'apparition de ses lames.



Histoire

Autour de moi, la vie fourmille, mais je l'ignore et je veux qu'elle m'ignore. Tapis dans l'ombre de ma planque déjà bien sombre, les genoux ramenés contre ma poitrine, le visage caché dans mes bras, je tente de comprendre ce qui m'arrive.

Je souffre. Horriblement, terriblement. Mais je ne comprend pas pourquoi. Elle m'avait pourtant juré qu'aimer, même un peu, pourrait me rendre plus forte. Alors pourquoi ? Pourquoi est-ce que je me sens si faible, si ridicule, si démunie ? Mes professeurs, mes tortionnaires avaient finalement raison. Les sentiments ne sont bons pour personne et surtout pas pour moi. Ils affaiblissent, obscurcissent le jugement, empêchent de réfléchir et surtout, rendent faible, fragile et manipulable. J'aurais du me montrer plus attentive à leurs avertissements et tuer définitivement cette humanité puante qui me met aujourd'hui au supplice.

Tentant de retenir mes larmes, je me souviens des bons moments et mon cœur souffre plus encore. Anna, c'était ma bouée de sauvetage les jours ou l'entraînement était trop difficile, trop pénible. Elle était la seule à me considérer autrement que comme une machine. Sa chaleur et ses sourires me réconfortaient et je me sentais moins... Inutile. De toute ma vie, elle a été la seule à me témoigner de l'affection et je pensais qu'elle pourrait me rendre plus forte, j'avais fait d'elle, ma raison de vivre, d'avancer. Pour elle, j'avais accepté de me montrer plus docile et il est vrai que ma vie au bunker était devenue plus simple. Les jours c'étaient enchaînés, se ressemblant tous, au point que je perde le compte. Quel âge avais-je alors ? 6, peut-être 7 ans. Et mes journées étaient rythmées comme du papier à musique. Tests et expériences médicales, tests physiques et entraînements en tous genre. Je devais devenir toujours plus forte, toujours plus rapide, toujours plus réactive. On m'enseigna l'art de l'espionnage et j'appris à me faire oublier, ou au contraire, à me faire remarquer. On m'apprit à me battre et à tuer, sans une once de pitié, sans hésitation, sans laisser de trace autre que deux trou dans la poitrine, comme une signature, comme un avertissement. On m'apprit l'art du langage pour mieux m’infiltrer, obtenir ce que je voulais, l'utiliser et disparaître. Toute ma vie ne fut qu'une succession d'apprentissage pour faire de moi une vraie machine, un outils que pourrait utiliser mon gouvernement pour le défendre et lui permettre de prospérer pour l'aider à protéger la populace et reconquérir le monde par delà les boucliers.

C'est ce qu'on m'apprit. Il est vrai qu'au début, je ne comprenais pas ce que l'on attendait de moi. Après tout, je n'étais qu'une petite fille et même si je ne connaissait pas le concept d'amour parentale, j'en manquais. Mais on me le fit rapidement oublier en me confiant à Anna. Elle était peut-être chargée de m'évaluer et de m'éduquer comme les autres, mais elle, au moins, elle m'aimait. Tout les autres ne me voyait que comme un numéro de dossier. Au début, ils me méprisaient et leur mépris attisait le mien, je les imitais. Pourtant, plus j'évoluais, comme ils le souhaitaient, acceptant de me soumettre pour plaire à Anna et me faciliter la vie, plus leur sentiments à mon égard changeaient. Je leur faisait peur, et ils ne s'en cachaient pas. Je devais faire peur, j'avais été créée et élevée pour ça. Pour être crainte et je devais jouer de cette peur. Selon mes professeurs, je ne devais me contenter que de trois sentiments ... La satisfaction que je ressentais à provoquer la peur, la colère, voir la haine que pouvait attiser mes futurs victimes et la loyauté envers mes professeurs et au delà, le gouvernement que je devais servir sans poser de question.

J'étais une bonne élève, j'étais un bon sujet et plus j'évoluais, plus je me sentais fière de ce que l'on faisait de moi, parce que j'atteignais tous les objectifs que l'on me fixait. Je pensais alors que j'avais une réelle raison d'être, en plus d'Anna et je pouvais la rendre fière. Du moins, c'est ce que je pensais. Si j'avais été plus attentive, moins confiante, moins naïve, j'aurais compris la raison de son regard terne et de ses sourires faux. Etait-ce parce qu'elle m'aimait réellement qu'elle n'aimait pas ce que je devenais ? Peu importe, sans ça, je serais certainement morte. Je le sais aujourd'hui, en m'encourageant à me montrer docile, en m'offrant un ersatz d'amour maternelle, Anna m'a sauvé la vie. Elle avait été le dernier espoir pour moi, si sa mission avait échoué, alors, je serais morte. Indocile, je ne servais à rien. Coopérative, je pouvais apprendre et devenir ce que l'on voulait faire de moi.

J'aurais préféré mourir, rester un numéro de dossier. Je n'arrive pas à comprendre. Pourquoi. Pourquoi moi ? Qui suis-je réellement ? Je ne le sais toujours pas. Et pourquoi, bon sang, pourquoi ais-je commencé à me poser ces questions ? Sans ça, je n'en serais certainement pas là. Oh, bien sûre, je vivrais encore dans l'ombre, mais pas ici. Pas sur Liberty Island, au milieu des monstres et des mutants que je suis censé haïr. Parce que telle est la raison de mon existence. Je n'ai pas été créée seulement pour servir mon pays. Je n'ai pas été créée pour être l'espionne parfaite. Je n'ai pas été créée pour être l'assassin parfait. Non, j'ai vu le jour pour détruire tout ce qui ne serait pas naturel. Ces fables qui font parties de la légende aujourd'hui, celles qui sont censées avoir disparu, elles sont toujours là. Et c'est pour les combattre, les détruire, les empêcher de nuire de nouveau, qu'on m'a entraînée.

J'aurais rempli mon rôle à la perfection si Anna n'avait pas été là. Quelle ironie n'est-ce pas ? Celle qui leur à permis à eux de façonner leur arme la plus mortelle et celle qui l'a le plus endommagé. Sans elle, mon Humanité serait peut-être morte, mais grâce, ou à cause d'elle, elle a survécu et j'ai commencé à me poser des questions. Quel âge avais-je déjà ? Il me semble qu'Anna venait de me faire souffler ma 17° bougie. Oui, c'est ça, toutes posées sur un gâteau au chocolat, mon préféré et la seule douceur que l'on me permettait... Parce que personne ne savait que je pouvait en profiter. Ce jour là, mes professeurs, tous bien caché derrière leurs lunettes et leur blouses blanches, m'avait décrété prête. A affronter le monde extérieur ? Non, pas encore, mais à passer à l'étape supérieur, à me tester en condition réelle. Mes adversaires ne seraient plus alors des robots programmés pour tenter de me tuer, mais des êtres fait de chairs, de sangs et de magie.

Les premiers ne me posèrent aucun problème. Je les tuais sans ciller, faisant fit des blessures qu'ils pouvaient m'infliger. J'appris de chaque combat et bientôt, je devenais quasiment incollable sur les créatures que j'aurais affronter. Argent et autres métaux précieux serait mes armes.

Une année à tuer sans distinction. Une année à apprendre comment devenir plus forte que les créatures non humains. Et au terme de cette année, un cadeau. Mes propres armes, celles qui ne me quitteraient jamais. Je me souviens encore clairement de la souffrance ressentie ce jour là. L'opération dura des semaines et il m'en fallu encore de nombreuses pour assimiler mes amplifications. De nouvelles armes qui m'assureraient la victoire absolue sur mes ennemis, selon mes professeurs.

Je les détestais immédiatement et je les déteste encore. Particulièrement ces maudites lames qui m'arrache la peau à chaque utilisation. Mais ce ne fut pas le pire de ma programmation, puisque je devenais une machine. Non, le pire, ce fut la révélation de ma vraie nature. Pendant plus de 18 ans, on m'apprit à haïr tout ce qui n'était pas Humain pour finalement me révéler que je ne l'était pas moi même. Ce jour là, je compris mieux le comportement de tous mes professeurs et de tout le personnel du bunker.

J'étais un monstre. Mais un monstre docile. Un monstre capable de protéger l'Humanité. Un monstre conscient de sa monstruosité et capable de la contrôler. Oh, je restais une moins que rien, une machine, un androïde à leurs yeux et je ne devais pas l'oublier. J'étais un monstre, une machine une arme et le tour que prit alors mes entraînements me le fit bien comprendre. Ils me contrôlaient. Moi, mes Amplifications puis, ma mutation. Après tout, elle ne l'atteignait pas, eux simple Humain, je ne pouvais rien contre eux. Moi, docile, sage, attentive, je ne montrait pas la moindre résistance, suivant encore et toujours les conseils d'Anna, et pourtant, ils me brisèrent un peu plus. Ils me poussèrent à douter de ma force et de mon utilité, me rabâchant que je n'étais qu'un outils et je fini par le croire, l'assimiler et faire taire tous sentiment. Ils parvinrent même à m'éloigner d'Anna et pendant plusieurs mois, je l'oubliais. Elle, sa douceur et ses attentions.

Leurs objectifs étaient presque atteint. J'étais un véritable petit soldat, loyale, attentive, serviable et surtout... Je n'avais plus aucun intérêt pour la vie autre que la réussite des missions que l'on me confiait et je commençais à pouvoir sortir du bunker. Revenant toujours victorieuse. Le jour des mes 20 ans, je m'en souviens, parce que c'est l'argument qu'à avancer G, celui à l'origine de ma condition, pour m'expliquer que tout ce que j'avais fait jusque là, ce n'était que l'apéritif. J'avais atteint ses rêves les plus fous, comblé ses désirs et au delà encore. Selon lui, j'étais prête pour mon ultime mission. Je ne l'avais vu que deux fois dans ma vie, mais son charisme est assez imposant pour que je me souvienne de chacun de ses mots. Sa seconde apparition n'avait pour but que de me motiver. Et cela fonctionna très bien. On me présenta ma cible et on m'apprit à la haïr. Je dois reconnaître qu'aujourd'hui, même libéré de leur influence, je continuer de penser que ce monstre ne devrait pas exister. G à raison, il est l'être le plus détestable de la création et l'éliminer est une nécessité. Mais ce n'est pas ma priorité, pas encore.

Aujourd'hui, ma priorité, c'est de comprendre pourquoi. Pourquoi l'on m'a fait naître dans ce maudit bunker, pourquoi l'on m'a enseigné la haine et pourquoi, bon sang, pourquoi j'en suis arrivée là ? A cause d'un gamin, juste à cause d'un gamin ? Non, ce n'est pas possible... Comment est-ce arrivé, comment un seul regard à pu me pousser à douter. Non, pire, pourquoi n'ais-je pas douté avant ? Pourquoi n'ais-je pas compris que le monde n'est pas comme on me l'a décrit ? Pourquoi ne me suis-je pas rendu compte que les méchants ne le sont pas tous et que les gentils ne sont pas tous rempli de bonnes attentions ? Comment n'ais-je pas pu voir avant que les histoires que l'on me racontaient n'étaient que des mensonges. Comment ais-je pu accepter de les laisser faire de moi ce que je suis aujourd'hui ? A cause d'une seule créature ? Pour la destruction d'un seul homme ? Toutes ses souffrances, cette vie de misère pour une seule personne ?

Je n'aurais pas du les laisser faire. Je n'aurais pas du oublier Anna... Ou je n'aurais pas du me souvenir d'elle, elle serait peut-être encore en vie aujourd'hui et mon coeur ne saignerait pas autant.

Je les hais, tous autant qu'ils sont. Pour ce qu'ils m'ont fait et pour la raison de mon existence. Finalement, peut-être devrais-je reconsidérer son sort. Sans lui ... Je n'en serais pas là. Je n'existerais pas. Je ne souffrirais pas autant, Anna serait vivante. Alors, peut-être que si il mourait, je pourrais être libre et disparaître pour de bon.

Fermant les yeux si fort que je me fais mal, je m'abstins de serrer les poings pour que mes griffes ne les percent pas. Je renifle et relève la tête avant de lever et jeter un coup d'oeil parce qui sert de fenêtre à ma planque. Cette vue m'insupporte, même en six mois, je n'ai pas réussit à en faire abstraction. Mais je n'ai pas le choix, je ne peux pas vivre au grand jour, je n'ai aucune existence, comme tout ceux qui ont trouvé refuge sur cette île maudite. Je veux pouvoir m'en échapper, je veux pouvoir obtenir des réponses à mes questions. Je veux savoir et exister pour de bon. Oui, ma vengeance, je vais la commencer par l'accomplissement de ma mission. Sans elle, je n'en serais pas là et il dois le savoir, il doit disparaître pour que je puisse faire pareille. Lui mort, la traque cessera et je pourrais continuer mon oeuvre jusqu'à mourir enfin ...

avatar

Qui Suis-je
Race et Caractèristiques:
Pouvoirs et Faiblesses:
Métier et Placement Sociale:
Larme de sang
Larme de sang
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis : Féminin
J'ai actuellement : Officiellement 21 ans.
Ce que je ne veux pas que vous sachiez :

je ne suis pas qui je suis réellement, je ne suis pas non plus ce que je suis.
J'ai des pouvoirs, j'ai aussi des amplifications, mais je ne sais pas d'où viennent ni l'un ni l'autre. J'ai grandi dans un complexe sous terrain qui n'a pas d'existence officielle. Je ne sais pas d'où je viens, ni même ou je doit aller ... Je n'ai qu'un objectif et après celui là, en viendra un autre, sans fin.
Dans la vie, je suis plutôt : instable ...
Vous me trouverez : aux trousses de ma proie
Fichiers : 8
Sur ED depuis : 05/07/2016
Avatar : X-23
Revenir en haut Aller en bas
Projet X-23 Mutante pas comme les autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Drowsiness :: Registres :: Registres de recensement :: Registres Classés :: My Only Boss-
Sauter vers: