Concept et +
Clic !

Concept

ED c'est quoi ? Un forum RP oui, mais pas seulement.

C'est un forum sans prise de tête ou le jeu et le partage doivent primer dans le respect de l'IRL de chacun.
Mais c'est aussi un forum pensé pour ces membres ... Par ces membres. Pourquoi ?
Simplement parce que VOUS êtes la clef de notre évolution. Sur ED, ce sont vos histoires, vos choix et nos partages qui feront avancer l'intrigue.
Bien sûre, nous vous réservons des surprises, mais nous ne sommes pas maître de leur révélation, ce sont vos periginations dans notre monde qui obligeront le staff à réagir et vous dévoiler ses secrets.

Mais ce n'est pas tout, sur ED vous êtes libre ...
Libre de créer vos personnage au grès de vos envies. Libre de créer votre propre espace de jeu et surtout, de le rendre interactif et libre de choisir qui ou ce que vous incarnerez. En effet, ici, les races jouables sont en constante évolutions, en fonction de vos envies.
Il ne tiens qu'à vous de proposer une race, selon vos envies et si vous avez besoin d'une référence, et bien, allez donc jeter un oeil par ici :

Dol Celeb

At This Moment

Rumor's box


Pseudo — Rumeur 1.
Pseudo — Rumeur 2.
Pseudo — Rumeur 3.
Envoyer une rumeur



Pour nous faire connaître !


/!\ Pensez à signaler vos Rp clos : ici !/!\

Find your Place

Weather

1 mois RP = 3 mois IRL.
/!\Penser à dater vos RP /!\
Nous sommes au :

Printemps 2301

(Début Mars - Fin Mai)
Néo-Génesis :
Moyenne des températures entre 10°C et 20°C
Il pleut moins sur la cités et la neige à été évacuée avant de fondre et rendre les rues impraticable.
Les premiers rayons de soleil montre timidement le bout de leur nez et l'air est plus chaud. Depuis la réserve naturelle la ville s'emplit d'un doux parfum fleurit.
Autres Cités :
Moyenne des températures entre 15°C et 20°C à Naturalis et Seishin.
Entre 20°C et 25°C à Mao de Deus.

Music is Life


©linus pour Epicode
Black Out
Bon à Savoir :

Effectifs :
WGFP : XX Divinités ▲ 02 Créatures ▲ XX Mutants ▲ 02 Amplifiés ▲ XX Humains ▲ XX Androïdes

WLFC : 01 Divinité ▲ XX Créatures ▲ XX Mutants ▲ XX Amplifiés ▲ XX Humains ▲ XX Androïdes

WMFD : XX Divinités ▲ XX Créatures ▲ XX Mutants ▲ XX Amplifiés ▲ XX Humains ▲ XX Androïdes

MOB : 01 Divinité ▲ 07 Créatures ▲ 01 Mutant ▲ XX Amplifiés ▲ 01 Humain ▲ XX Androïdes

IKN : XX Divinités ▲ XX Créatures ▲ 02 Mutants ▲ XX Amplifiés ▲ 03 Humains ▲ XX Androïdes

Voir les Camps et Espèces
Influence :
WGFP :

WLFC :

WMFD :

MOB :

IKN :

Quésaco ?


Demandes :

Demande de RP :
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
Ma recherche ici ?
Demande de Liens :
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
XXX : WWW
Ma recherche ici ?
Eternal Drowsiness
Post-apo • SF-Fantastique ▲ +16 • Lime • Yuri • Yaoï • Seinen (sous hide) ▲ Pas de contraintes RP
Si vous voulez connaître nos secrets, il vous faudra oser passer votre curseur sur tout ce qui bouge (particulièrement vos deux guide sur la bannière) !



 

Ombeline - ou l'ombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Registres :: Registres de recensement :: Registres Classés :: I Know Nothing
MessageSujet: Ombeline - ou l'ombre Jeu 27 Oct 2016 - 17:13

Ombeline Bell
Feat Asami Sato (La Légende de Korra)
Line - Lili ¤ 28 ans ¤ Humaine ¤ IKN ¤ Hétéro, à priori ¤ Célibataire

Carte d'Identité
Pour aller plus loin
Situation

Métier : Infirmière
Placement Social : Moyen
Résidence : District Sud
Cité de Naissance : Neo Genesis


Qu'en Pensez-vous

Androïdes : Ce sont des machines utiles, elles peuvent intervenir là où les Humains sont impuissant. Mais le fait que des machines puissent accéder à la conscience Humaine à quelque chose d'effrayant. Et si l'Humanité devenait inutile ?
Amplifiés : Ils ne sont que des Humains, des victimes.
Surnaturelle : Légendes, mythes et fables, rien de plus


Derrière l'écran

Pseudo :
Age :
Expérience RP :
Où nous as-tu trouvé ?
En cas de départ, que souhaite tu pour ton perso ?
Qu'il soit intégré au PNJ du forum est joué sur demande par les admin ou qu'il soit considéré comme mort/disparu ?
Un commentaire ?

Physique

"Ombeline ? Ah oui ! Grande, de longs cheveux noirs et de grands yeux gris perle ? Une belle femme qui ne se met pas assez en valeur. Pourtant, elle a quelques atouts ! Une silhouette svelte, des jambes qui n'en finissent pas, une taille fine et une poitrine alléchante... Tout pour attirer l'oeil. Pourtant, elle manque d'éclat. Sa peau certes lisse et sans imperfection est un peu trop blanche et son teint laiteux, plutôt que de lui conférer un air de poupée si il était un peu entretenue, lui donne un air maladif et ces cernes noires n'arrangent pas le problème. Si seulement elle rehaussait un peu les couleur de son visage, si elle mettait en valeur ses pommettes hautes et ces grands yeux au longs cils noirs, si elle prêtait un peu plus d'attention à ses longs cheveux souples plutôt que de constamment les attacher en une haute queue de cheval, alors oui, elle deviendrait irrésistible.

Si elle osait un peu plus les décoltés, oubliait ses jeans et ses vêtements amples plus confortable qu'élégant, elle passerait peut-être moins inaperçu.
En bref, si elle était un peu plus féminine, elle pourrait devenir ce que l'on appelle une véritable bombe !

Malheureusement, elle préfère les pantalons aux jupes et les t-shirt col rond, voir, les cols roulé au débardeurs échancrés et aux cache-coeur révélateurs. Les couleurs, ce n'est pas non plus son fort, le blancs, le gris, le noir, visiblement, elle ne connait que sa, ce qui terni encore un peu plus son teint. Tout son physique témoigne de sa timidité. Il n'y a qu'à regarder ses mains pour finir de s'en convaincre. Elle n'a de cesse de les tordre, les tritures, ses ongles sont courts, mal entretenu, je pense même qu'elle les ronge. Personnellement, je trouve ça dommage, elle camoufle sa beauté naturelle. Avec un bon relooking, un passage chez le coiffeur pour virer cette franche qui assombrit son regard et derrière laquelle elle a trop tendance à se planquer, elle serait réellement sublime.


Caractère

"Cette fille... Elle me fait un peu peur. Oh, elle est pas méchante, se serait même le contraire. Elle est souriante, serviable et les patients l'adore, certainement parce qu'elle sait les écouter et qu'elle est capable de faire preuve d'une patience infinie et de beaucoup d'ampathie. Mais justement, toute cette bonté ne parait pas toujours naturelle et puis, sa timidité évidente, le fait qu'elle passe sont temps à s'effacer, je trouve ça un peu flippant. Par moment, j'ai l'impression qu'elle agit par arrogance et à d'autres, j'ai juste l'impression que les gens lui font peur ou tout simplement, qu'elle ne vit pas dans le même monde que nous. Elle semble souvent ailleurs, perdus dans ses pensées, peut-être même ses rêves et quand on lui demande à quoi elle pense, elle hausse juste les épaules, souris et change de sujet... Quand elle ne prend pas simplement la fuite.

Ceci étant dit, elle est compétente dans son travail et les médecins qui travaillent avec elle s'entendent souvent pour dire qu'il est dommage qu'elle n'est pas pu devenir leur égale. Visiblement, elle en avait les capacités, mais elle n'a jamais voulu expliquer pourquoi elle était "simple infirmière". A vrai dire, elle n'explique pas grand chose et dans le service, on ne sait rien d'elle. Elle ne parle jamais de sa personne, de sa vie, ni même de ses goût. Par moment, je me demande même si elle est capable d'emettre un avis et parfois, je me souviens qu'elle en est capable. C'est comme si elle avait des fulgurance et dans ses moments, pour une raison que j'ignore, elle est capable de s'imposer comme personne. Comme si elle empruntait le charisme de quelqu'un d'autre. Je me souviens d'une fois ou un patient à fini par la mettre en colère et là, je vous jure, elle faisait vraiment peur ! Après cet incident, elle a prit une semaine de congé et elle est reparut comme si de rien n'était. Elle était juste encore un peu plus distante.

Je me demande si elle a des amis et une vie en dehors de son boulot. Après tout, elle est quand même souvent à l'hopital et on a arrêté de lui demander de nous accompagner dans nos sorties, puisqu'elle refusait toujours sans jamais donner d'autre raison que son boulot, ou sa fatigue... A cause du boulot.

Bref, c'est pas une fille méchante, mais elle est pas super avenante avec sa manie de toujours rester en retrait, sauf quand elle a ses fulgurance. A un moment, je me suis demandé si elle n'était pas simplement bipolaire, mais ça ne colle pas. Elle est juste bizarre... Pas méchante, vraiment, mais bizarre. Mais puisque les patient l'adore, qu'elle fait son boulot et qu'on a rien à lui reprocher et bien... on fait avec sa bizarrerie et tout son mystère."



Suite


Carte d'Identité
Pour aller plus loin
Pouvoirs/Capacités

Outre son travail qu'elle connaît sur le bout des doigts et les responsabilité qu'il implique et qu'elle est capable d'assumer sans broncher, Ombeline n'a pas beaucoup de talent.

Elle sait juste dessiner un peu mieux que la moyenne. Mais ce n'est pas un talent qu'elle cultive, elle n'a pas le temps. Sauf lorsqu'il s'agit de coucher sur le papier les scènes qu'elle voit en rêve.


Faiblesses

Elle a peur du noir et des araignée. Rien d'exceptionnel.
Elle n'est pas très ouverte, assez timide, étrange... ailleurs diraient certains.



Histoire

Vous raconter l'histoire d'Ombeline n'aurait rien de passionnant. Ni pour vous, ni pour moi. La seule chose notable dans sa vie d'une banalité presque affligeante, ce sont les cauchemars qui animent toutes ses nuits. Ces même cauchemars qui ont fait d'elle la fille un peu étrange, effacée qu'elle est aujourd'hui.

Mais nous y reviendront.

Ombeline, c'est l'archétype même de la fille sans histoire. Fade, sans intérêt et sans ambition. Elle n'est qu'un nom dans un fichier, un numéro sur un dossier. Ni plus, ni moins.

Son enfance n'a pas grand chose d'extraordinaire. Rien de remarquable. Comme nombre de couple marié, ses parents attendaient depuis de nombreuses années le droit d'enfanter et quand enfin, leur nom fut tiré au sort, ils n'hésitèrent pas une seule seconde. Ils mirent tout en oeuvre pour mettre à profit l'année qui leur avait été octroyée et ce fut pour eux, bien plus facile qu'ils ne l'avaient imaginé. Ombeline, leur trésor, leur fille unique, vit le jour.
Elle grandit entourée d'amour avec la chance d'être venue au monde dans la classe moyenne de la société de Néo-Génesis. Sa mère était infirmière et son père, podologue. Sans pouvoir encore briguer à la classe haute, ils pouvaient au moins prétendre au haut du panier de la classe moyenne et se payer le luxe de vivre en centre ville. Peut-être qu'Ombeline ne voyait pas ses parents autant qu'elle l'aurait voulu, ou même, en aurait eu besoin, mais elle ne manqua jamais de rien. Tout ce qu'elle voulait, elle l'obtenait. Elle aurait pu devenir une sale gosse pourrie gâtée et surtout, capricieuse, mais déjà, dès son plus jeune âge, elle faisait preuve de discrétion. Elle était une enfant calme et conciliante. Peut-être parce qu'elle comprit rapidement que rien de matériel ne pourrait la rendre heureuse. Ses plus beaux sourires étaient provoqués par l'attention que lui portait ses parents quand ils avaient du temps à lui accorder. Et même si ce temps n'était pas toujours suffisant, ils le mettaient toujours à profit pour éduquer leur fille suivant leurs propres valeurs.
Sa mère surtout, mettait un point d'honneur à lui apprendre le sens du partage, l'altruisme et le don de soi. C'était une femme aimante, qui aimait son métier, qui aimait écouter, aider, donner et elle voulait que sa fille comprenne quel bonheur sa dévotion pouvait lui apporter.

A l'école, Ombeline n'a jamais fait preuve de génie. Mais elle ne faisait pas partie des plus bêtes pour autant. Elle restait dans la moyenne. Son père aurait peut-être souhaité la voir faire partie d'une certaine élite, mais sa mère tempérait les ambitions de son époux et par la même occasion, celles de sa fille. Ainsi, disait-elle, Ombeline pourrait choisir la vie qui lui conviendrait. Et elle choisit. Elle choisit de devenir infirmière, comme sa mère dont elle admirait la patience et la douceur. Elle voulait que d'autres puisse profiter de cette même douceur, elle voulait faire autant de bien autour d'elle que sa mère, apporter autant de soulagement et de soutient à ceux qui en avait besoin. Comme sa mère, elle était prête à se dévouer à son prochain, pour apaiser ses souffrances. Et puis, il faut bien avouer que son père lui avait transmit sa passion pour la science et les mystères du corps Humain. Mais ses résultats moyens ne lui permirent pas d'intégrer une école de médecine. Elle ne s'en formalisa absolument pas puisqu'elle fut accepté dans une école d'infirmière réputée.

Elle s'appliqua toujours dans son travail, pour atteindre les objectifs qu'elle se fixait et plaire à ses parents.

Sa vie prit un tour nouveau lorsqu'elle eut 21 ans. Son Certificat de Capacités en poche depuis presque quatre ans, elle avait son diplôme d'infirmière depuis un peu moins d'un an lorsqu'elle intégra l'Hôpital Bonsecours, dans le District Sud. Elle vivait sa routine. Sa vie était sans histoire, sans saveur dirait certain.  Elle faisait son travail et le faisait bien. Elle avait quelques amis avec qui partager de bons moments. Certains n'hésitaient pas à profiter de sa gentillesse et sa naïveté faisait le reste. Au moins, elle se sentait intégré. Elle faisait parti d'un groupe, elle avait des amis, elle sortait, elle était comme tout le monde. Elle s’efforçait de se fondre dans la masse et constater qu'elle y parvenait à merveille la rassurait sur sa propre condition. Bien qu'elle n'ai jamais osé en parler à personne, elle c'était toujours sentit un peu différente, comme si elle n'avait pas vraiment sa place dans ce monde et devenir madame tout le monde était sa façon à elle de se prouver que son pressentiment n'était qu'un manque de confiance dissimulé derrière des doutes infondés.

Pourtant, cette même année, ces doutes la rattrapèrent. Depuis petite, ces nuits étaient souvent agité, mais personne n'y prêta jamais attention. Elle faisait simplement des cauchemars, comme tous les enfants du monde. Mais cette année là, ces cauchemars se précisèrent. Récurrent, ils la hantaient dés qu'elle fermait les yeux au point qu'elle en vint à avoir peur de dormir. Ils étaient si plein d'horreur et de réalisme qu'elle en vint à croire qu'elle vivait la vie de quelqu'un d'autre dés que son esprit n'était plus alerte. Et pourtant, malgré ces craintes, malgré ces nuits qui devinrent vite invivable, elle n'osa jamais s'ouvrir à personne de ces problème. Au contraire, elle prit de la distance, comme si les douleurs qu'elle vivait à travers ses cauchemars avait été capable de l'atteindre alors qu'elle ne dormait plus.
Après tout, elle se voyait user elle, de magie dans chacun de ses songes et la magie n'était plus censé exister depuis des siècles. Elle avait peur que parler de ces rêves n'attirent sur elle des regards curieux, voir suspicieux. Elle avait peur d'être considérée comme une bête de foire. Elle avait peur d'être trahie. Et elle savait à quel point la trahison pouvait faire mal, pourtant, elle ne l'avait jamais expérimenté autrement qu'à travers les étranges visions habitant toutes ses nuits.

Le manque de sommeille faillit lui coûter sa place et son refus de s'ouvrir à ses amis et collègues l'isola un peu plus. Ce qui lui convenait parfaitement. Sans s'en rendre réellement compte, elle en était venu à ce méfier d'eux. Elle était aussi moins précise dans son travail, un peu moins compatissante. Rapidement, elle se mit à agir comme un robot. Elle s'enferma dans son monde et devint cette fille un peu étrange qui semblait toujours ailleurs.
Lorsque son nouveau mode de vie faillit coûter la vie à un de ses patient et lui valu un blâme, elle décida de se pencher sur les médecine alternative, y mélangeant la médecine moderne. Ces nuits se firent plus calme, mais le revers de la médaille fut la violence de ces cauchemars lorsqu'ils trouvaient le chemin de son esprit.

Des scènes qui l'obligèrent à s'intéresser à un autre monde. Elle s'enferma encore un peu plus, se concentrant de plus en plus sur son travail. Même ses parents ne semblaient plus pouvoir l'atteindre, même si elle faisait le nécessaire pour donner le change. Elle ne savait pas bien quoi chercher, alors, elle décida de prendre son temps pour fouiller et surtout, n'éveiller aucun soupçon. Puis, doucement, ces cauchemars se firent moins présent et elle oublia un peu ses recherches, mais jamais les résultats, bien qu'ils ne furent jamais vraiment probant. Malgré des nuits plus douce, elle ne revint pas réellement vers les autres. Elle se sentait bien seule, isolée. A sa place. Elle faisait son travail de manière irréprochable et tout ses patients étaient ravie de ses soins et son attention.

Pourtant, sa mésaventure l'avait profondément changé. Elle était beaucoup mois naïve, beaucoup moins généreuse. Son humeur était devenue doucement changeante. Elle pouvait passer d'un calme affolant à une colère sourde en quelques secondes avant de s'effacer comme si elle voulait se faire oublier. Avec le temps et la disparition de ces cauchemars, elle apprit à contrôler ses mouvements d'humeurs, mais ils l'avaient définitivement isolé et elle ne fit jamais rien pour changer la donne.

Jusqu'à l'année 2299. Tout bascula pour elle et elle expérimenta autrement qu'en rêve la douleur liée à la perte d'un être cher. Encore aujourd'hui, elle s'en veut d'avoir mis ses parents dans le même sac que ces collègues et amis et de n'avoir jamais voulu s'ouvrir à eux alors qu'ils l'avaient toujours soutenue.

Le jour de l'Incident, le monde tournait normalement, jusqu'à ce qu'il n'explose. Ombeline travaillait comme tous les jours lorsque les Amplifiés passèrent à l'attaque. L'Hôpital aurait du accueillir les blessés et servir de refuges aux victimes et pourtant, il fut une cible lui aussi. Les Amplifiés, patient comme personnel médical, s'en prirent aux Humains. Tous pleuraient, suppliaient, imploraient et demandaient pardon. Dans la panique, Ombeline se découvrit une âme de leader. D'un calme presque inquiétant, elle parvint à réunir un petit groupe dans une salle d'opération qu'elle condamna. Certains blessés purent alors être soignés et les autres, mis à l'abris. Le temps que l'orage passe. Et il passa, mais les conséquences furent énorme.

Ombeline gardera un souvenir sanglant de ce jour là et une certaine forme de culpabilité. Elle se souviendra toujours du moment où elle décida pour les autres que la voies étaient libre. Elle se souviendra de sa précipitation et de son besoin de se rendre utile. Amplifiés ou Humains, elle ne faisait pas la différence, car les larmes des uns l'avaient atteint autant que la détresse des autres. Elle voulait aider tout le monde, même ce pauvre homme en plein convalescence qui avait eu beaucoup de mal à accepter sa greffe. Tant physiquement que moralement. Il avait tué et malgré toutes les bonnes paroles réconfortante d'Ombeline, il ne put le supporter et se donna la mort, entachant de son sang le corps préservé de la jeune femme.
Mais cette image traumatisante ne fut pas le seule drame du jour pour Ombeline... Puisque ce jour marqua le dernier vécu par ses deux parents.

Elle se retrouva seule au monde, avec pour seul héritage, quatre murs dans le centre ville. Quatre murs dont elle se débarrassa rapidement. De cette vie heureuse avec ses parents, elle ne conserva que quelques photos et décida de s'installer dans le District Sud, pour se rapprocher de son lieu de travail. Elle s'y perdit corps et âme et ces cauchemars revinrent la hanter. Mais à sa grande surprise, elle géra beaucoup mieux.

Son acte de courage durant l'attaque de Deus Ex Machina lui valut une promotion, ce qui lui permet de s'enfermer un peu plus dans son travail et s'isoler du reste du monde.

Aujourd'hui, elle est décidée à vivre sans faire de vague, sans ce faire remarquer et sans être dérangé. Elle apprécie sa routine, vit avec ses cauchemars, mais l'envie d'en comprendre le sens lui est revenu en mémoire. Ses oreilles, discrètes mais traînantes l'amènent à douter d'une réalité bien ancré dans son esprit.

Et si elle se tournait vers cet Entre-Mondes dont elle a entendu parler par certains de ses patients, qu'elle pensait, jusqu'à il y a peu encore, totalement délirants et parlant seulement sous le coup de la douleur ou des drogues pour ne débiter que des absurdités. Et si ces rumeurs se propageant doucement dans les rues les moins fréquentées n'en étaient pas ? Et si les délires de ses patient n'en étaient pas ? Et si ils n'étaient pas vraiment Humains ? Et si Ombeline ce décidait à écouter son cœur et son courage pour cesser d'être Madame tout le monde ? Si elle profitait de sa réputation pour laisser libre court à sa curiosité, que découvrirait-elle ?

avatar

Qui Suis-je
Race et Caractèristiques:
Pouvoirs et Faiblesses:
Métier et Placement Sociale:
True Face of Innocence
True Face of Innocence
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis : Féminin
J'ai actuellement : 28 ans d'une vie sans histoire.
Ce que je ne veux pas que vous sachiez :

Je n'ai pas de secrets inavouables ... Il y a bien mes cauchemars étranges et répétitifs, mais tout le monde fait des cauchemars. Non ?
Dans la vie, je suis plutôt : Concilliante mais distante.
Vous me trouverez : A l'hopital Bonsecours, ou chez moi.
Fichiers : 6
Sur ED depuis : 16/10/2016
Avatar : Asami Sato (Legend of Korra)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ombeline - ou l'ombre Dim 30 Oct 2016 - 14:16
Edit :


Félicitation !


Bienvenue chez les fous !

Félicitation !!


Tu a passé l'épreuve du feu et après des heures de réflexion et de rédaction, te voilà enfin validé !! Ton aventure dans notre monde de fou peut commencer.

Ne t'affole pas, comme nous sommes des nounours, en plus de t'offrir un cookie en récompense de tes efforts, nous allons te guider afin que tu puisse t'intégrer au forum, à la communauté et surtout, à notre histoire. N'oublie pas, à partir de maintenant, chacun de tes choix seront déterminant, non seulement pour ton futur, mais aussi... Pour celui de la Cité et peut-être même, du monde entier.

Aller, inspire un grand coup et jette toi à l'eau, oui, oui, sans maillot, de toute façon, tu sera obligé de te mouiller et voir même, t'y mettre jusqu'au cou !

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ombeline - ou l'ombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Sirion, l'ombre du coeur [ Lhurgoyf, cavalier de Sharna]
» Togoria- L'ombre d'un doute
» Voyage en ombre et disparition d'armée
» L'Ombre du Vent. [ Free. ][ UC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Drowsiness :: Registres :: Registres de recensement :: Registres Classés :: I Know Nothing-
Sauter vers: